Sidebar

21
Mar, Nov

Sport

Le gouvernement qui a chaussé les crampons pour entrer sur l’aire de jeu depuis le lancement du processus électoral en mars dernier, a tenté sans succès de réconcilier les deux factions dissidentes. Résultat : le Comité provisoire de gestion que Yang Philémon a prescrit, a été botté en touche par les membres de l’Assemblée générale qui ont choisi d’aller aux urnes avec l’onction de la Fédération internationale de football association.

Primo Corvaro a l’air gêné ce 19 juin 2013. Le commissaire de la Fifa qui parlemente avec Francis Mveng, ancien vice-président de la Fécafoot ne comprend pas comment une élection d’un président de fédération sportive peut faire courir autant de monde, au point où même la police, la gendarmerie et des « gros bras » sont appelés en renfort pour sécuriser l’édifice que beaucoup jurent de mettre à feu et à sang si Iya Mohammed restait aux affaires. Le Member Association Manager qui avait déjà supervisé des Assemblées générales en île Maurice et au Benin a du mal à cerner les contours de ce scrutin d’un autre genre. Il sera d’autant plus abasourdi lorsqu’il va apprendre qu’il va se rendre à la Primature tout comme les deux candidats (Begheni Ndeh et Marlène Emvoutou) pour discuter de la mise sur pied d’une liste consensuelle qui va intégrer certaines anciennes gloires du football qui ont longtemps critiqué la gestion de Iya Mohammed du moment où il était aux affaires. 

Après six heures de négociations et de conciliabules, le Pm qui confie le dossier au ministre des sports afin qu’il aille porter la bonne nouvelle aux délégués de l’Assemblée générale, croit les faire plier vers un comité provisoire de gestion poliment appelé bureau de consensus. Mais les délégués, fidèles et loyaux à leur mentor, vont opposer une fin de non recevoir à cette proposition qu’ils assimilent à un piège. Ceux-ci clament d’ailleurs la toute souveraineté de l’Ag et décident de passer au vote à l’issue de laquelle ils élisent la seule liste dûment constituée : celle de Iya Mohammed déféré à Kondengui le même jour. Réaction de l’émissaire de la Fifa ? Le consensus oui mais vu sous ce prisme, il y aura comme deux épées de Damoclès qui planent sur la tête du Cameroun. D’un, les recours introduits auprès du tribunal arbitral du sport (Tas). Un recours par les représentants des clubs pour la modification de l’article 4 et celui introduit par John Ndeh pour inéligibilité de Iya Mohammed. 

Épées de Damoclès 

Et de préciser que ces deux épées de Damoclès entraîneraient une fois que les décisions sont rendues en faveur des requérants, la reprise du processus électoral intégral. Or, à son entendement, « l’acceptation d’une situation transitoire entraînerait la disparition de ces épées de Damoclès, parce qu’il subodore que les procédures seront interrompues ». Pour clore son propos, Primo Corvaro essaye d’expliquer la situation aux délégués et leur rappeller aussi que l’Assemblée générale est souveraine et que par conséquent il lui appartient de valider ou pas ce qui a été conclu au Premier ministère. La suite, on la connaît. L’Assemblée générale en toute souveraineté réussit l’exploit d’élire un prévenu. 

Un acte que cautionne Primo Corvaro qui s’en félicite : « je pars avec un sentiment d’accomplissement dans le mesure où les élections ont eu lieu malgré les péripéties. Je pars avec une petite inquiétude, car les joutes électorales suscitent toujours des tensions. Ce n’est pas un cas spécial au Cameroun », reconnaît-il avant de relativiser : « Il y a des fois des tensions qui font en sorte que même après les élections, vous avez encore le poids du passé qui reste présent. Le processus électoral a été ouvert dès le mois de février, donc ce n’est pas aujourd’hui que l’on va soulever des réserves sur ce processus. (…) C’est un processus qui remonte à plusieurs mois et aujourd’hui vous avez une commission électorale qui a fait son travail, qui a déterminé que les délégués étaient légitimes, que les élections ont eu lieu de façon transparente. » No comment. 

© Christian TCHAPMI : Le Messager


Overall Rating (0)

0 out of 5 stars
  • Aucun commentaire trouvé
Ajouter un commentaire
Inscrivez-vous à notre service gratuit de newsletter pour recevoir des notifications lorsque de nouvelles informations sont disponibles.