Sidebar

26
Mar, Sep

Sport

Dans son édition en ligne du 27 juin 2014, le très sérieux allemand Der Speigel – en l’occurrence l’édition web Spiegel Online Sports – révèle que le deuxième match du groupe «A» qui a opposé le 18 juin dernier les Lions Indomptables du Cameroun à la sélection Croate à l’Arena Amazonia de Manaüs était truqué. C’est-à-dire «vendu» avec la complicité des Camerounais. En l’appui de cette allégation, le journaliste allemand Rafael Buschmann du Spiegel Sports cite le célèbre roi des paris footballistiques Wilson Raj Perumal né à Singapour. A quelques heures du match, ce dernier avait livré des détails surprenants de la rencontre sur Facebook : la victoire croate; le score (0-4); l’expulsion d’un joueur camerounais dès la première mi-temps (Alexandre Song à la 40ème minute)…Le célèbre roi des truquages des matchs et parieur professionnel va plus loin : «Dans cette équipe, il y a sept brebis galeuses». Le parieur Tamil qui fut inculpé dans le cadre d’une double tentative de corruption spectaculaire des gardiens de buts de Liverpool, Ian Bennett, et de Chelsea, Dmitri Kharine, pense qu’en fait l’équipe africaine a sans doute vendu tous ses matchs de groupe.


Désinvolture?

Est-ce la justification de la désinvolture avec laquelle l’équipe du Cameroun a semblé aborder ce match et surtout, entre autres, l’incompétence criarde du gardien de buts, Charles Itanjé? Quel en a été le rôle de la Fifa? Quel rôle l’entraîneur allemand des Lions Volke Finke a-t-il joué dans cette affaire? Est-ce lui la vraie «balance»? Nul ne peut rien attester pour l’instant. Pour sûr, lorsque cela vient de Der Spiegel - une référence en Europe -, il y a forcément anguille sous roche. Le sélectionneur camerounais et les observateurs avaient pourtant à l’avance sur une victoire en groupe face à la sélection croate comme base de calcul.

Der Spiegel admet néanmoins qu’il n’y a aucune preuve concrète à ces allégations. Il y a eu de sérieux soupçons autour de nombreux matchs de groupes qui ont poussé la Fifa, fortement soupçonnée, à organiser une conférence de presse pour s’expliquer. Et de citer le directeur de la sécurité de la Fifa, Ralf Mutschke affirmant: «Jusqu'à présent, nous n'avons aucune preuve d'un match truqué.» La rencontre entre l’équipe du Cameroun et la sélection Croate dont le score a étrangement correspondu aux prévisions du parieur Perumal a été conduite par l’arbitre Portugais Pedro Proenca. Il a à son actif une coupe de l’Uefa, des matchs de la Champion’s League et de la coupe des Confédérations.

Lien du journal allemand:
http://www.spiegel.de/sport/fussball/wm-2014-wettpate-perumal
-spricht-von-betrug-bei-kamerun-spielen-a-978091.html

© Jean-Marc Soboth | Le Messager

Overall Rating (0)

0 out of 5 stars
  • Aucun commentaire trouvé
Ajouter un commentaire
Inscrivez-vous à notre service gratuit de newsletter pour recevoir des notifications lorsque de nouvelles informations sont disponibles.