Sidebar

23
Sam, Mar

Sport
Typography
  • Smaller Small Medium Big Bigger
  • Default Helvetica Segoe Georgia Times

L’équipe du Cameroun a mis fin à une spirale d’échecs en se qualifiant pour la Coupe du monde 2014 de football, ce 17 novembre 2013 à Yaoundé. Les Camerounais ont battu la Tunisie 4-1 en barrage retour des éliminatoires (0-0 à l’aller). L’attaquant Samuel Eto’o devrait donc disputer sa quatrième phase finale de Mondial, au Brésil.

L’équipe du Cameroun était attendu au tournant après deux non-qualifications pour les Coupes d’Afrique des nations 2012 et 2013. Elle n’a pas flanché face à la Tunisie, ce 17 novembre 2013 à Yaoundé. La sélection camerounaise a décroché sa qualification pour la Coupe du monde 2014 de football, à l’issue d’un match retour de barrage bien négocié.

Le Cameroun prend les commandes

Le Cameroun entame la partie tambour battant, avec l’ouverture du score signée Achille Webo. L’attaquant, contesté par ses propres supporters, subtilise un ballon au défenseur Karim Haggui et s’en va battre Moez Ben Cherifia, le portier adverse, d’une frappe croisée du pied gauche. Le ballon heurte le poteau et franchit la ligne : 1-0, 4e.

Une égalisation qualifierait encore les Tunisiens, grâce au principe du but inscrit à l’extérieur. Les Aigles de Carthage décident donc de ne pas changer d’attitude. Les Camerounais, eux, contrôlent le tempo du match. L’attaquant Samuel Eto’o, dans une position reculée, oriente le jeu.

Les Lions indomptables percutent, malmènent leurs adversaires. La Tunisie craque une seconde fois. Benjamin Moukandjo réussit une percée à gauche, enchaîne les crochets. L’attaquant s’ouvre alors le chemin des filets avec un tir à ras-de-terre : 2-0, 31e.

L’inutile réaction tunisienne

A la pause, Ruud Krol, l’entraîneur de la Tunisie, décide de lancer Fabien Camus, dont c’est la deuxième sélection, et Ahmed Akaïchi. Un coaching gagnant. Sur une passe dans le dos de la défense, Akaichi, auteur d’un appel parfait, devance Aurélien Chedjou et reprend instantanément le ballon de demi-volée : 2-1, 50e.

Réveillé par cette réduction du score, les Camerounais reprennent le jeu à leur compte. Et à la 66e minute, Jean II Makoun redonne de l’air à son équipe. Sur un corner, le milieu de terrain profite d’un mauvais marquage pour catapulter la balle au fond des filets avec un coup de tête : 3-1.

Dans la foulée, les Lions indomptables tentent d’enfoncer le clou, avec une double tentative de Benjamin Moukandjo (71e), un tir trop écrasé d’Eric-Maxim Choupo-Moting (77e). Mais c’est une nouvelle fois Jean II Makoun qui trouve la faille. Le numéro 11 récupère un ballon qui vient de rebondir sur le poteau, après un tir de Choupo-Moting (86e). Makoun marque de près : 4-1, score final.

 

Samuel Eto’o va égaler Rigobert Song

Le Cameroun va donc disputer sa septième phase finale de Coupe du monde, nouveau record pour un pays africain. Sauf revirement, ce sera par ailleurs le quatrième Mondial de Samuel Eto’o. Le capitaine des Lions indomptables va donc égaler le record de participation d’un joueur africain en Coupe du monde. Un record détenu par son compatriote, ex-partenaire et rival, Rigobert Song.

La sélection camerounaise a désormais sept mois pour préparer une compétition où elle avait laissé une mauvaise impression, en 2010 en Afrique du Sud. Les Tunisiens, eux, doivent digérer ce nouvel échec et travailler en vue de la Coupe d’Afrique des nations 2015.
 

© Source : RFI

Overall Rating (0)

0 out of 5 stars
  • Aucun commentaire trouvé
Ajouter un commentaire