Sidebar

23
Sam, Mar

Sport
Typography
  • Smaller Small Medium Big Bigger
  • Default Helvetica Segoe Georgia Times

La confrontation Cameroun – Maroc, dimanche à Yaoundé, comptant pour la deuxième journée des éliminatoires combinées de la Coupe d’Afrique des nations (CAN) et de la Coupe du monde 2010 de football, suscite une grande mobilisation au Cameroun avec des appels pour un soutien indéfectible aux « Lions indomptables », dont ceux des autorités religieuses, a constaté APA. Au-delà de l'enjeu, l’on devrait cependant se garder de tout débordement pour que cette « rencontre reste et demeure un match de football, symbole de rapprochement des peuples », a souligné le ministre camerounais des Sports et de l’Education physique (MINSEP), Augustin Edzoa.

Bien que la cérémonie œcuménique ait été finalement annulée, prêtres, pasteurs et imams ont officiellement déclaré qu’ils prieraient pour une victoire de la sélection nationale.

Pour l’évêque du diocèse de Kribi, Mgr Joseph Befe Ateba, « le match de dimanche est celui de toutes les attentes où les « Lions indomptables » doivent se surpasser pour conserver leurs chances de qualification pour la Coupe du monde ».

Le prélat, qui a « une pensée » pour l'équipe camerounaise, est d’avis que ce serait « un désarroi », non seulement pour les Camerounais, mais également pour de nombreux supporters des « Lions indomptables » disséminés à travers le monde, si les quadruples champions d’Afrique venaient à manquer à ce rendez-vous planétaire du football qui se tiendra pour la première fois en sol africain.

De son côté, l’imam Youssoufou Ousmanou, dont « la prière accompagne les « Lions indomptables » pour une victoire dimanche et pour la suite de la compétition », soutien qu’il faut « garder la foi ».

Plusieurs artistes ont composé des chansons « patriotiques » pour soutenir l’équipe nationale du Cameroun, qualifié de « patrimoine national » dont beaucoup ne supporteraient pas une deuxième absence d’affilée dans une phase finale de la Coupe du monde.

C’est d’ailleurs, pour galvaniser Rigobert Song Bahanag et ses coéquipiers, on annonce la présence, dimanche au stade Ahmadou Ahidjo, du Premier ministre, M. Ephraïm Inoni, qui serait porteur « d’un message de soutien et d’encouragement du chef de l’Etat Paul Biya » aux « Lions indomptables », a-t-on indiqué au ministère des Sports.

Le Cameroun a perdu son premier match face au Togo (1-0), en fin mars dernier.

Le Gabon, qui vient d’aligner sa seconde victoire de suite après son succès, samedi à Libreville, sur le Togo (3-0), a mis la pression sur les deux perdants de la première journée, le Cameroun et le Maroc, qui s’affrontent ce dimanche.

Source  

Overall Rating (0)

0 out of 5 stars
  • Aucun commentaire trouvé
Ajouter un commentaire