Sidebar

21
Mar, Nov

Sport

Accusée par 14 jeunes, la présidente de la ligue régionale de football du Sud était vendredi dernier au parquet.

Vendredi 28 juin dernier, Marlène Emvoutou, la présidente de la ligue régionale de football du Sud et candidate à la présidence de la Fécafoot lors des élections du 19 juin dernier était au parquet du tribunal de grande instance de Yaoundé centre administra-tif. C’est suite à une plainte déposée le 18 juin 2013 à la direction de la police judiciaire à Yaoundé par 14 jeunes qui l’accusent de leur avoir pris 26 millions de F.Cfa. Certains de ces jeunes gens rencontrés samedi dernier expliquent qu’ils souhaitaient se rendre au Qatar pour se former dans un club de football. 

Selon King Kevin Vosogo, l’un des plaignants, Marlène Emvoutou avait promis de leur faciliter l’obtention des visas. Vendredi, 8 des 14 plaignants de nationalité camerounaise, dont l’âge varie entre 20 et 30 ans, ont été entendus devant le procureur. Ils affirment que même l’accusée était présente. Mais le dossier a été renvoyé a à la direction de la police judiciaire du Centre pour complément d’information. Les plaignants disent être en majorité des commerçants résidant à Douala. « J’ai rencontré Marlène Emvoutou en Guinée Equatoriale en décembre 2012.

Elle prenait part à un match de football opposant deux équipes de première division équato-guinéenne. C’est grâce à une de mes amis qui est la sœur de Marlène que j’ai pu entrer en contact avec cette dernière », explique King Kevin Vosogo. Celui-ci raconte qu’il était prévu que les 14 jeunes devaient quitter Yaoundé le 23 mai 2013 pour se rendre au Qatar.

« Parmi les 14 personnes, deux ont rapidement reçu leurs visas à Douala. Lorsqu’ils sont allés à l’aéroport international de Douala pour vérifier si ces documents étaient authentiques, on leur a dit qu’ils étaient faux. Elle nous demandait 100.000F.Cfa à l’avance. Lorsque les « faux » visas sont sortis, chacun de nous a ajouté un million. Elle avait pris le reste pour acheter les billets d’avion », ajoute le plaignant.

Le reporter du jour a pu obtenir neuf photocopies de bordereaux de transfert d’argent à travers lesquels Marlène Em-voutou percevait les fonds en question. D’après ces docu-ments, Marlène Emvoutou a touché un million sept cent trente mille francs le 19 avril dernier. L’argent a été expédié de Douala par King Kevin. Un autre bordereau datant du 30 mars 2013 indique que l’accusée a perçu un million de francs Cfa d’un certain Tatmi Nana Francis.

Jointe au téléphone, Marlène Emvoutou déclare que tout cela fait partie d’un acharnement contre elle. Elle ajoute que l’ar-gent transféré par Tatmi Nana concerne les droits de location de son appartement que ce der-nier occupe à Douala. En avril dernier, la présidente régionale de la ligue du football du Sud avait fait l’objet d’un mandat d’arrêt à la délégation régionale de la police judicaire pour le Centre pour avoir pris de l’argent à de nombreuses personnes dont elle avait promis d’envoyer les enfants dans des clubs de football à l’étranger.

© Le Jour : Prince Nguimbous

Overall Rating (0)

0 out of 5 stars
  • Aucun commentaire trouvé
Ajouter un commentaire
Inscrivez-vous à notre service gratuit de newsletter pour recevoir des notifications lorsque de nouvelles informations sont disponibles.