Sidebar

23
Dim, Avr

Société

Ils ont été rattrapés après leur énième forfait sur un policier qu’ils ont grièvement blessé à la main.

Fin de parcours pour trois braqueurs, avec comme chef de gang, Kang Edima, 32 ans, alias « commandant zabra », ses acolytes, Doe Doe Raymond 23 ans, alias « Ndolè le pilote » et Moliom 21 ans, alias « Mohammed ». Spécialistes dans les braquages à main armée, ils ont été cueillis le 7 septembre dernier, par les éléments du Capitaine Jean Calvin Ndongo, le commandant de la Compagnie de Gendarmerie de Yaoundé1.

Plusieurs cas de braquages à leur actif perpétrés dans les différents quartiers de la Capitale. Leur dernier coup remonte au 5 septembre 2016 avec le braquage d’un policier en civil sis au quartier Ekoumdoum. Après avoir exigé au flic de remettre tout ce qu’il avait en sa possession, les choses vont se compliquer par la suite. En voulant se défendre avec son arme de service, le policier va malheureusement recevoir un coup de machette à la main. Ce qui va le désarmer. Le policier prendra la  fuite mais il sera pra par les agresseurs.

« Il faut l’abattre »,  tel est l’ordre donné par le chef de gang, expliquera le policier. L’homme en tenue aura la vie sauve grâce au passage d?un moto taximan qui va le secourir et le conduire au commissariat du 5e arrondissement. Informée de la situation, les éléments de la compagnie de gendarmerie de Yaoundé1 vont se déployer sur le terrain. Le stratagème mis sur pied par les hommes du Capitaine Jean Calvin Ndongo portera ses fruits avec l’interpellation le 7 septembre du chef de gang, Kang Edima, ensuite Raymond Doe Doe.

Après exploitation, le troisième  complice en la personne de Moliom est interpelé au niveau du carrefour Awae escalier. La perquisition effectuée au domicile du cerveau de la bande a permis de récupérer un pistolet automatique, une machette, des couteaux et une moto qu’ils utilisaient pour commettre leur sale besogne. Une quarantaine de braquage entre le mois d’août et de septembre commis par le gang, respectivement dans les quartiers Biteng, Biyem-assi, Etougebe, Ekoumdoum et Odza petit marché.

Les infractions retenues sont celles de port et détention illégale d’armes à feu et munitions de guerre, vol aggravé en coaction, blessures simples. Ces spécialistes du braquage ont été présentés vendredi dernier devant le Commissaire du Gouvernement du Tribunal militaire de Yaoundé.

© Source : Le Jour : Moïse Moundi

Kongossa.fr, l'actualité du Cameroun en temps réel. 

Overall Rating (0)

0 out of 5 stars
  • Aucun commentaire trouvé
Ajouter un commentaire
Inscrivez-vous à notre service gratuit de newsletter pour recevoir des notifications lorsque de nouvelles informations sont disponibles.