Sidebar

12
Mer, Déc

Société
Typography
  • Smaller Small Medium Big Bigger
  • Default Helvetica Segoe Georgia Times

Dans son propos lors du lancement de la campagne de sensibilisation à la souscription à l’assurance volontaire le 22 octobre dernier à Yaoundé, le directeur général de la Caisse nationale de prévoyance sociale s’est montré très optimiste. Pour Alain Noël Olivier Mekulu Mvondo Akame, « le décret du Premier ministre du 13 août 2014 fixant les conditions et les modalités de prise en charge des assurés volontaires au régime d’assurance pensions de vieillesse, d’invalidité et de décès, apparaît comme un tournant décisif dans l’histoire de la sécurité sociale au Cameroun. »

Un réel motif d’espoir pour des milliers de Camerounais comme le précise le directeur général de la CNPS. Ils ont la possibilité se couvrir et de se protéger, surtout ceux-là qui ont longtemps été exclus du système de sécurité sociale en vigueur jusqu’au 14 août dernier. Car, comme l’a relevé le directeur général de la CNPS, « le système de sécurité sociale en vigueur dans notre pays ne couvrait jusqu’alors que les seules personnes relevant du secteur formel, c’est-àdire les fonctionnaires, agents de l’Etat et travailleurs régis par le code du travail. » 

Pour le directeur général de la CNPS, le décret du Premier ministre du 14 août dernier vient rétablir la justice et l’équité dans le système de sécurité sociale au Cameroun. « Tous, moto-taximen, bayam-sellam, coiffeurs, cordonniers, savetiers, couturiers, commerçants, sauveteurs, médecins, architectes, huissiers de justices, avocats… tous peuvent désormais prétendre à une pension de retraite. » Alain Noël Olivier Mekulu Mvondo Akame précise que la CNPS dispose déjà des paramètres et de données fiables « sur ce nouveau régime qui se rapporte principalement aux professions libérales et aux acteurs de l’économie informelle, eux qui représentent plus de 80% de la population active du Cameroun. »


PVID

Dans une note de service signée le 24 octobre dernier, le directeur général de la CNPS précise les règles relatives à la gestion des assurés volontaires dans la branche des pensions de vieillesse, d’invalidité et décès (PVID). Les personnes régies par le code du travail peuvent souscrire, de même que celles qui ne sont pas couvertse par une assurance obligatoire peuvent se mettre à l’assurance volontaire. Il suffit juste de disposer de capacités contributives et de remplir les conditions d’âge. Les assurés sociaux qui ont perdu la qualité de travailleur régi par le code du travail sont également éligibles à cette nouvelle forme d’assurance. La note de service du 24 octobre précise : le champ d’application de l’assurance volontaire, et la gestion des assurés volontaires. Ici, il est question de : l’adhésion à l’assurance volontaire, la tenue et la gestion des comptes de l’assuré volontaire, la liquidation des droits de l’assuré volontaire et la réalisation de l’assurance volontaire.

Christian Lang

© Christian Lang : Repères

Overall Rating (0)

0 out of 5 stars
  • Aucun commentaire trouvé
Ajouter un commentaire