Sidebar

12
Mer, Déc

Société
Typography
  • Smaller Small Medium Big Bigger
  • Default Helvetica Segoe Georgia Times

C’est dans la nuit et haut-parleurs à l’appui que des prédicateurs «travaillent» maintenant

Certains membres d’églises «réveillées» ne se contentent plus d’évangéliser dans leur chapelle. Ils ont adopté une autre tactique. Ils sillonnent maintenant les quartiers dans la nuit, armés de haut-parleurs. Le phénomène existe depuis quelque temps déjà. Les habitants des quartiers Maképé, Bonamoussadi et Kotto en subissent les frais. Ils ne dorment plus à cause des nuisances sonores occasionnées par ces prêcheurs nocturnes. De 1h du matin jusqu’à pratiquement 6h, des voix résonnent à travers les quartiers.

Des mots en français tout de suite traduits en anglais. L’équipe est formée de quatre personnes, deux hommes et deux femmes. Les premiers portent de grosses bibles, l’une des femmes tient un haut-parleur, elle fait ses prédications. Elle le passe ensuite à l’un de ses co-équipiers pour l’interprétation. Difficile pour les riverains. Même les élèves et étudiants qui se lèvent très tôt pour réviser ont du mal à se concentrer. Les populations ont commencé à se plaindre. Sidérés, certains hommes et femmes sont sortis de chez eux, au quartier Maképé à 4h du matin, pour se plaindre directement à cette équipe. Ignorant ces protestations, celle-ci a fait la sourde oreille. Et a continué de prêcher.

Les prédicateurs semblent avoir déjà un programme bien établi. On les entend, 3 à 4 fois par semaine, pendant des heures. « Dieu est le créateur du Ciel et de la Terre, ayez foi en lui, respectez les Dix commandements… ». Infatigables, ils rabâchent les mêmes thèmes au quotidien. Le sous-préfet de Douala 5e, indigné par la tournure que prend ce phénomène, a déclaré qu’il sera intraitable avec ces églises qui empêchent les citoyens de trouver du repos après une longue journée de travail. « Nous avons déjà fermé près de 5 églises de ce côté de la ville qui est une zone résidentielle. Nous irons jusqu’au bout, pour traquer ces gens qui ont entrepris de battre le pavé pour maintenir les populations éveillées. Et nous mettront un terme à ce phénomène nouveau ».

©Josy MAUGER : Cameroon Tribune

Overall Rating (0)

0 out of 5 stars
  • Aucun commentaire trouvé
Ajouter un commentaire