Sidebar

23
Ven, Jui

Société

Seulement quatre pièces, sur une dizaine, seront exigées aux conducteurs de moto taxis à partir du 1er juillet prochain.

La carte grise, le permis de conduire catégorie A, la carte nationale d'identité et l'assurance sont finalement les pièces obligatoires dont devront se munir tout conducteur de moto taxi à compter du 1er juillet prochain. Cette annonce a été faite vendredi dernier, 19 juin, au Cercle municipal de Bonanjo (Douala) au cours d'une réunion de concertation entre le Délégué du gouvernement auprès de la Communauté urbaine de Douala, le Délégué régional des Transports et les syndicalistes et conducteurs de moto taxi.

Cette décision de réduire le nombre de pièces exigées aux conducteurs de moto taxi fait suite au mouvement d'humeur qu'ils ont organisé le 15 juin dernier et obtenue au terme d'une réunion tenue le 16 juin à Yaoundé. "Le ministre des Transports a réduit le nombre de pièces exigées aux conducteurs de moto taxi. Leurs doléances ont été prises en compte dans le cadre d'un dialogue social. C'est ainsi que seules quatre pièces seront exigées le 1er juillet. Le reste sera exigé au fur et à mesure", rassure le Délégué régional des Transports sous un tonnerre d'applaudissement. Afin de veiller à une meilleure application de ce décret, le Délégué du gouvernement a aussi tenu à discuter des modalités d'application du décret qui doit prendre effet à partir du 1er juillet.

Délimitation des zones
Fritz Ntonè Ntonè a tenu à revenir sur les articles qui concernent l'application de ce décret dans les arrondissements. "Trois articles concernent les collectivités territoriales. Ce sont l'article 3 sur la délimitation des zones d'accès de ces motos, l'article 12 sur leur identification et l'article 13 qui fixe le choix des couleurs des gilets ou des chasubles", précise Fritz Ntonè Ntonè. Ces articles délimitent les zones d'accès des motos taxis même si pour le Délégué du gouvernement, "elles ne visent pas à réduire votre champ d'action ou vos recettes". Les "bendskinneurs"(donducteurs de mototaxis) devront aussi être identifiés par arrondissement à compter du 1er juillet. Des couleurs ont déjà été choisies par arrondissement. C'est ainsi que ceux de Douala 1er auront des chasubles de couleur Bleue. Douala 2eme, des chasubles de couleur marron.

La couleur jaune sera attribuée à Douala 3e. Douala 4e héritera de la couleur rouge. La couleur verte reviendra à Douala 5e et Douala 6e sera identifiée par la couleur violette. En plus de se faire identifier, les "bendskinneurs" doivent aussi s'inscrire dans un registre. Chacun dans son arrondissement d'origine. Après quoi, il lui sera attribué un numéro dont le premier chiffre indiquera son arrondissement (256 est le conducteur No 56 dans Douala 2e). Ces mesures ne semblent pas satisfaire certains conducteurs de motos taxis. Le "collectif des bendskinneurs" a fait parvenir à notre rédaction hier, dimanche 21 juin, deux notes signées d'une seule personne. La première est un "communiqué de presse du collectif des bendskinneurs".

La deuxième, adressée au Premier ministre a pour objet le "rejet de votre décret génocidaire". Ces circulaires qui sont signées de Laurent Lontio dénoncent ce décret "dont le but ultime est l'extinction de notre race par la disparition de notre moyen de subsistance", peut on lire dans le communiqué de presse. "Le collectif des bendskinneurs rejette avec la plus grande fermeté ce décret et considère qu'il n'a d'autre ambition que l'extinction de notre race". Le collectif des conducteurs de mototaxis exige par ailleurs "le gel immédiat et sans condition de ce décret, l'obtention d'un moratoire d'une durée d'un an, la négociation de la baisse des prix du permis de conduire ou de la carte grise, la libre circulation dans les zones urbaines et rurales et la mise en place d'un système de prévoyance sociale pour ce corps de métier".

Blaise Djouokep (Stagiaire)

Source mutations.info

Overall Rating (0)

0 out of 5 stars
  • Aucun commentaire trouvé
Ajouter un commentaire
Inscrivez-vous à notre service gratuit de newsletter pour recevoir des notifications lorsque de nouvelles informations sont disponibles.