Sidebar

20
Dim, Oct

Politique
Typography
  • Smaller Small Medium Big Bigger
  • Default Helvetica Segoe Georgia Times

Saint Eloi Bidoung, secrétaire d’une section du Rassemblement démocratique du peuple camerounais (RDPC, au pouvoir), a confirmé dimanche à APA qu’il risque l’exclusion après avoir été traduit devant le conseil de discipline de son parti pour s’être déclaré candidat à la présidentielle du Cameroun contre son leader, le Chef de l’Etat, Paul Biya.

Déjà vendredi, M. Bidoung, conseiller municipal dans la commune d’arrondissement de Yaoundé 6, était devant les instances disciplinaires du RDPC sous l’accusation d’’’indiscipline notoire et caractérisée’’. En guise de sanctions, il a reçu un blâme et son dossier a été transmis au comité central pour ‘’aggravation de sanction’’ pouvant aller jusqu’à l’exclusion.

Interrogé dimanche par APA, Saint Eloi Bidoung, 50 ans, a non seulement maintenu sa candidature, mais il a fait part son étonnement face à la levée de boucliers de ceux qui l’accusent de crime de lèse-majesté.

‘’Cette candidature, explique-t-il, s’inscrit dans l’ordre normal des choses, d’abord parce qu’elle me semble être légale, légitime, opportune, interpellative, sérieuse, responsable, mais surtout avec des propositions fortes pour l’avenir du RDPC.’’

‘’Cet acte, ajoute-t-il, repose surtout sur le principe de libre compétition, tant aux postes à pourvoir au sein du parti qu’à ceux des instances politiques nationales (maires et députés)’’.

En dehors de M. Bidoung, un autre conseiller municipal, Tobie Ndi, a également déclaré sa candidature au poste de président national du RDPC à l’occasion du congrès prévu, selon les instances dirigeantes, avant l’élection présidentielle qui aura lieu en octobre prochain.

APA

Kongossa.fr : l'actualité du Cameroun en temps réel

Overall Rating (0)

0 out of 5 stars
  • Aucun commentaire trouvé
Ajouter un commentaire