Sidebar

18
Lun, Nov

Politique
Typography
  • Smaller Small Medium Big Bigger
  • Default Helvetica Segoe Georgia Times

La moisson des forces de défense camerounaises continue d’être plus grande dans leur lutte contre la secte islamiste nigériane Boko Haram qui utilise de plus en plus les portions du territoire camerounais pour circuler.

Selon des sources militaires, le coursier principal du numéro 2 de Boko Haram, le nommé Adji Issiaka, agé de 25 ans, de nationalité nigériane a été cueilli lundi dernier à Waza, lors d’un contrôle qu’effectuait les éléments de la légion de gendarmerie de l’Extrême-Nord. Les mêmes sources précisent que le membre de Boko Haram sur qui on a reprouvé des liasses d’euros correspondant à près de sept millions de francs CFA était en partance pour le Tchad voisin où il allait effectuer d’importants achats pour le compte personnel du numéro 2 de Boko Haram, Aladji Moustapha. 

 

Ce dernier, arrêté en avril dernier a été libéré par un commando de Boko Haram qui a attaqué la compagnie de gendarmerie de Kousseri deux jours plus tard, lequel s’est soldé par la mort d’un gendarme et d’un gardé à vue.

Adji Issiaka qui a avoué appartenir effectivement à la secte Boko Haram et accompli d’autres missions délicates a été immédiatement conduit sous bonne escorte à Yaoundé à bord d’un avion militaire. Certaines indiscrétions attestent que l’exploitation judicieuse de ce parfait suspect donnera lieu à de fracassantes révélations au sujet des complices de Boko Haram qui pullulent au Cameroun et principalement à l’Extrême-Nord du pays.

Dans le même sillage, l’armée camerounaise affirme avoir découvert une importante cache de 31 armes de guerre et de munitions dans la localité de Blangoua. Cet arsenal était emballé dans le plastique et enfoui dans le sol.

© Mutations : Jacques Kaldaoussa

Overall Rating (0)

0 out of 5 stars
  • Aucun commentaire trouvé
Ajouter un commentaire