Sidebar

15
Mar, Oct

Politique
Typography
  • Smaller Small Medium Big Bigger
  • Default Helvetica Segoe Georgia Times

Gaspillage: Ce que coûte la villégiature de Paul Biya en Europe

Depuis presque deux semaines, le président de la République séjourne dans des luxueux hôtels d’Europe, avec son épouse et quelques uns de ses collaborateurs, au frais du contribuable camerounais. Voici une estimation de ce que coûte ce séjour inexpliqué à l’opinion, du chef de l’Etat camerounais en Europe. Près d’un milliard pour les dépenses domestiques uniquement, en 13 jours.

Paul Biya n’est toujours pas revenu au pays. Parti du Cameroun le 31 mars dernier pour participer au sommet Union européenne – Afrique organisé à Bruxelles en Belgique, du 2 au 3 avril 2014, le chef de l’Etat poursuit encore son séjour en Europe. Jusqu’ici, aucune communication n’est faite au peuple camerounais pour le renseigner et situer sur la destination prise par son président après ce sommet. Ce séjour prolongé du chef de l’Etat en Europe devrait susciter des interrogations. Ce d’autant plus qu’il est supporté à prix d’or par le contribuable camerounais, qui ne sait plus ce que fait son chef en Europe, ni quand il reviendra au pays. Ce, au moment où des dossiers brûlants attendent sur sa table au palais d’Etoudi. En parcourant le site de l’Hôtel Intercontinental situé 7-9, chemin du petit – scannex Genève 1211 en Suisse où réside, d’après nos sources, «l’Homme Lion», l’on peut aisément se rendre compte du niveau de gaspillage que nous impose le régime de Yaoundé dans des voyages du Prince qui tel un roi de l’Afrique médiévale cache à son peuple ses différentes destinations.

Tenez par exemple : la nuitée dans une chambre ordinaire de ce prestigieux hôtel genevois revient à 440.061 FCfa. Si l’on suppose qu’à minima, en s’appuyant sur les confidences d’anciens cadres de la présidence de la République que Paul Biya a dans son sillage en Suisse, 15 éléments de sa sécurité personnelle, 5 personnels de son hôtel particulier, 10 attachés du secrétariat général et du cabinet civil et deux conseillers, on se retrouve avec un total de 32 personnes. Si chacune d’elle est logée à 440.061 Fcfa pour chaque nuitée pendant 13 jours que durent la mission (étant entendu que du 31 mars au 3 avril, la délégation du chef de l’Etat a été prise en charge par les organisateurs du sommet), on se retrouve avec un total de 183.065.376 FCfa. Et le chef de l’Etat et son épouse alors ? Nul doute qu’ils résident dans une suite présidentielle de cet hôtel situé auprès du lac Léman. Et là, selon des informations recueillies sur le site Internet de cet hôtel, il faut débourser environs 1.200.000 Fcfa par nuitée, pour une suite pouvant accueillir 4 personnes. Pour les 13 jours que le séjour de Paul Biya dure, cela fait une rondelette somme de 15.600.000 FCfa. Calculette à la main, l’on peut aisément constater que pour le seul logement, Paul Biya et les membres de sa délégation ont déjà croqué 198.665.376Fcfa.

Et comme on le sait, chaque voyage présidentiel est conditionné par la location d’un aéronef. Le Cameroun ne disposant pas encore d’un avion pour les déplacements de son chef, des dispositions auraient en principe été prises pour immobiliser un aéronef à titre locatif pour le voyage du président de la République. Même s’il nous a été difficile d’obtenir des opérateurs le montant de la location d’un avion, nul doute que c’est à coup de millions qu’un aéronef spécial peut être mis à la disposition de Paul Biya. Ainsi donc, en dehors des frais de mission, on pourrait côtoyer le milliard, pour un voyage qui jusqu’ici n’a encore rien apporté au peuple camerounais. Comme on le sait, les agents publics en mission à l’étranger, classés selon les groupes, perçoivent une indemnité journalière pour frais de mission telle qu’indiquée dans le décret n° 2000/693/ Pm du 13 septembre 2000 fixant le régime des déplacements des agents publics civils et les modalités de prise en charge des frais y afférents. Mais, attachés et autres chargés de mission à la présidence jouissent d’un régime particulier qui les placent au dessus au moins des directeurs de l’administration centrale qui eux plafonnent à 120 000 Fcfa par jour de mission en Europe occidentale. Pour la suite du président, il faut donc multiplier par deux au bas mot ce montant avant de le multiplier à nouveau au nombre d’éléments qui la constituent. On obtient 99 840 000 Fcfa pour les 13 jours déjà passés. Sans compter les frais de souveraineté…des centaines d’autres millions seront donc reversés à ces péripatéticiens dès leur retour au pays.

Chaque «accompagnateur» de Paul Biya qui séjourne en Europe en ce moment peut donc avoir le sommeil tranquille. Car ce séjour qu’on n’explique pas au peuple, et qui se prolonge, d’après nos sources, jusqu’à la canonisation des papes Jean Paul II et Jean XXIII, le 27 avril au Vatican, renfloue leurs comptes bancaires au Cameroun voire à l’étranger. Pendant qu’ils croquent la vie à belles dents, avec une vue panoramique sur le lac Léman, le Camerounais ordinaire ploie sous le gouffre de la misère au pays. Bon sang !

Joseph Flavien KANKEU : Le messager

Overall Rating (0)

0 out of 5 stars
  • Aucun commentaire trouvé
Ajouter un commentaire