Sidebar

12
Mar, Déc

Politique

Décidément, les temps sont durs pour le ministre de la Communication, Issa Tchiroma Bakary. Son récent séjour en Chine n’a pas été concluant pour la rénovation des équipements de la Crtv par le Canal de la société Hua Wei. Pour un montant total de 144 milliards de F Cfa. Un vrai séjour foireux et désopilant.  

A-T-ON VU UN JOUR un Pca et son Dg engager l’Etat à l’extérieur pour un tel montant ? Assurément Non. C’est le tour de bras que veulent réussir Issa Tchiroma Bakary Pca et ministre de tutelle de la Crtv avec son compère Amadou Vamoulke. Quel culot, les Camerounais n’ont même plus peur des scandales et du qu’en dira-t-on. Cette prérogative relève des attributions du chef de l’Etat qui délègue cette habilitation au Minépat. Pour être bref, au même moment, deux autres sociétés chinoises proposent respectivement 80 milliards de F Cfa et 60 milliards de F Cfa. Des sociétés de l’Union européenne proposent même moins. Mais c’est Hua Wei qui avait les faveurs des deux  compères et larrons qui y ont cru jusqu’au bout.

Malheureusement, Hua Wei a flairé le piège et a laissé rentrer le Mincom bredouille après avoir supporté son hébergement et son déplacement. L’affaire a donc foiré lamentablement. Sitôt de retour à Yaoundé, le Mincom estime qu’il doit se rendre dans le septentrion. Motif vite trouvé les inondations pour montrer que le Fnsc est toujours avec les populations d’autant plus que les élections législatives se préparent déjà et son maintien au gouvernement résulte de ses performances à ces consultations électorales.

Cependant, pour s’y rendre et faire des dons, il faut le nerf de la guerre ! Où le trouver : chez les fournisseurs et les prestataires de services. Un hic cependant, le Mincom est tellement budgétivore que les quotas trimestriels alloués par le Minfi sont engloutis rapidement par le cabinet. Les directions et les autres collaborateurs n’ont plus que leurs yeux pour pleurer. Est-ce normal, dans un grand ministère comme le Mincom, que le ministre fasse appel à ses collaborateurs pour lui trouver 5 millions de F Cfa pour se rendre dans le septentrion et qu’au final, faute de moyens, qu’il soit obligé d’emprunter le train Yaoundé-Ngaoundéré toute une nuit parce qu’il a épuisé tous les quotas trimestriels et que les fournisseurs sont devenus réticents et méfiants à son endroit car, il paye rarement ses dettes ou quand il daigne les payer, c’est en monnaie de singe.

Décidément, le chef de l’Etat a ses raisons que nous ignorons, il a sa logique quant au choix de ses collaborateurs, mais l’actuel Mincom a fait fort en matière de consommation de crédits. L’homme veut se remplir les poches avant qu’il ne soit trop tard et constituer un trésor de guerre pour ne plus connaître la traversée du désert de septembre 1996 à juin 2009.

C’est maintenant que l’homme se tape deux cossues résidences : - Une à Garoua et l’autre à Yaoundé et il se murmure d’ailleurs qu’il est en train de négocier l’achat de son actuelle résidence à Yaoundé. Ça c’est faire fort. Au niveau des voitures CA réformées au Mincom,  l’homme et son secrétaire particulier achètent toutes les voitures réformées, lésant ses principaux collaborateurs, derniers utilisateurs desdits véhicules.

La voiture Isuzu, la double cabine pick-up, son ancienne voiture de fonction ont déjà été acquises par les deux compères. Ils sont venus au Mincom pauvres, ils en repartiront très riches et bien repus. Qu’ils sont loin, les temps où l’opposant Tchiroma tirait sur l’actuel pouvoir et sa mauvaise gestion. Maintenant qu’il est aux affaires, il fait pire.

Qu’ils sont loin les temps où l’actuel Mincom tirait allègrement et férocement sur Paul Biya. Aujourd’hui, il défend Biya bec et ongles, mieux même que les militants du  Rdpc, même comme il le fait fort maladroitement en se contredisant sans cesse. On ne peut pas parler de l’actuel Mincom sans évoquer les scandales du Redcomzof T : Avant son arrivée un groupe électrogène de plus de 50 millions de F Cfa avait été acquis avant 2009 et réceptionné pour Makari.

Marché fictif
Récemment, on nous apprend qu’un groupe électrogène a également été acquis depuis 2010 pour la même localité de Makari. Qui dit vrai, n’est-ce pas là un achat fictif juste pour se remplir les poches. La gestion de l’actuel Mincom est tellement sinueuse que c’est un vol à ciel ouvert, sans précaution aucune. Cela ressemble à la gloutonnerie.

Récemment, l’oeil du Sahel avait publié un état d’indemnités de travaux spéciaux d’un montant de 4 millions de F Cfa, l’écriture des décharges est la même et certains des bénéficiaires n’ont jamais vu la couleur de cet argent, une autre forme d’escroquerie maladroite. Volons quand même intelligemment et non de manière gloutonne. A l’heure actuelle, le Mincom fait preuve d’une gloutonnerie à nulle autre pareille dans la recherche effrénée de l’argent, où qu’il se trouve et par tous les moyens. A cette allure, ni nominations des directeurs à l’ordre du jour car, lui-même s’approprie la gestion de ces budgets.

Quand bien même les quotas trimestriels ont été attribués par le Minfi, le ministre en consomme les 90% car, il a toujours des factures en instance. Quelle gloutonnerie de la part d’un seul homme vorace, mesquin, cynique et méchant. Décidément, l’homme du temps où il était l’opposant le plus virulent de Paul Biya, excellait dans l’art de la dénonciation. A ce moment, il a bien lu  et relu le Prince de Machiavel, une fois au pouvoir, il applique ses scrupules à la lettre, allant parfois jusqu’à dépasser son maitre à pênes. On peut tromper tout le peuple une partie du temps, on peut tromper un partie du peuple tout le temps mais on ne peut pas tromper tout le peuple tout le temps.

© Aurore Plus : Loïc Ahanda

Overall Rating (0)

0 out of 5 stars
  • Aucun commentaire trouvé
Ajouter un commentaire
Inscrivez-vous à notre service gratuit de newsletter pour recevoir des notifications lorsque de nouvelles informations sont disponibles.