Sidebar

12
Mar, Déc

Politique

Des fidèles de deux mosquées ont été séquestrés dans le canton de Limani.

Sur le terrain, l’accalmie règne ces derniers jours sur divers fronts. L’armée camerounaise continue de resserrer l’étau autour des réseaux de la secte. De sources militaires, dans la journée du 14 juin 2014, une grande quantité d’armes et de munitions ont été saisies dans les environs de Blangoua, non loin du village Larisky. Il s’agit, toujours de sources militaires, de 34 fusils AK47, 61 chargeurs, une mitralleuse 12,7 de fabrication chinoise avec 440 munitions, 778 munitions de 7,62.

 

Les populations des villages Wambassi et Gadadia dans le canton de Limani, département du Mayo-Sava, ont eu de grosses sueurs froides le 13 juin 2014. Ce vendredi, jour de grande prière, les fidèles musulmans des deux bourgades se sont rendus comme de coutume à la grande mosquée. Grande a été leur surprise d’y trouver des hommes armés. «Il était possible d’y entrer, mais l’on ne pouvait pas sortir», témoigne un habitant de Wambassi. La même scène se produisait au même moment à Gadadia.

Informée de la situation, des renforts ont été dépêchés sur place mais elles sont arrivées alors même que les hommes armés avaient déjà vidé les lieux. «Ils sont venus nous intimider. Ils ont dit que c’est nous, les arabes-choas qui renseignons les autorités et qu’ils étaient là pour nous mettre en garde», déclare un habitant de Wambassi. L’inquiétude est désormais vive dans les villages limitrophes du Nigeria, d’autant plus que la secte se livre à des enlèvements de jeunes qu’elle enrôle de force dans ses rangs. Le cas le plus frappant est celui de ce jeune qui s’est rendu à des éléments du Bataillon d’intervention rapide (BIR) à Garoua, le 11 juin 2014.

Il a renoncé à la mission à lui confiée par la secte à Garoua pour se rendre aux autorités tout en racontant les misères de son séjour parmi les combattants de la secte.

© L'oeil du Sahel : WENAÏ DAVID

Overall Rating (0)

0 out of 5 stars
  • Aucun commentaire trouvé
Ajouter un commentaire
Inscrivez-vous à notre service gratuit de newsletter pour recevoir des notifications lorsque de nouvelles informations sont disponibles.