Sidebar

21
Mer, Nov

Politique
Typography
  • Smaller Small Medium Big Bigger
  • Default Helvetica Segoe Georgia Times

Maxwell Achu est en garde à vue à la prison de Kondengui depuis deux semaines.

Au ministère des Relations extérieures, l'attention était principalement rivée cette semaine sur le sommet extraordinaire des chefs d'Etat de la Communauté économique des Etats de l'Afrique centrale (Ceeac), tenu lundi à Yaoundé. Dans les couloirs de ce département ministériel, l'on affirme invariablement qu'il s'agit-là d'un «succès diplomatique» pour le Cameroun et surtout étape déterminante dans la guerre contre Boko Haram.

Cela dit, outre le sommet de la Ceeac, ils étaient encore quelques-uns hier à évoquer la rocambolesque affaire de «faux et tentatives de faux et usage de faux en écriture» qui a conduit, il y a environ deux semaines, Maxwell Achu à la prison centrale de Kondengui.

Agé de 27 ans, le mis en cause a intégré le Minrex il y a deux ans, après sa sortie de l'Institut des Relations internationales du Cameroun (IRIC), filière diplomatie. Il n'a jamais travaillé sous l'actuel Secrétaire Général de la Présidence de la République, Ferdinand Ngoh Ngoh. Au moment où ce dernier était SG du Minrex, Maxwell Achu ne faisait pas encore partie des effectifs du Minrex. Antérieurement en service au secrétariat général du Minrex, le jeune diplomate prêtera ensuite ses services à l'inspection générale chargée des affaires consulaires.

Maintes fois, Maxwell Achu a falsifié la signature de l'actuel Secrétaire Général du Minrex pour établir des ordres de missions internes, lesquels rapportent généralement gros en termes d'argent aux bénéficiaires, en fonction de la distance considérée. C'est après analyses des plaintes formulées par des usagers et l'ayant pris en flagrant délit de faux en écriture, que son chef hiérarchique a demandé à la police d'ouvrir une enquête qui l'a conduit à la prison de Kondengui.

L'arrestation de Maxwell Achu s'est donc opérée avec le concours actif des services compétents du Minrex. La police travaille en ce moment à démanteler le réseau auquel le diplomate appartiendrait. Au Minrex, l'affaire préoccupe certes, mais l'on soutient que Maxwell Achu est un cas isolé. Ce dernier n'a d'ailleurs pas pu orchestrer quelque fraude sur les passeports diplomatiques, car la fabrication et délivrance de cette pièce font l'objet d'une sécurisation stricte.

©G.A.B : Mutations

Overall Rating (0)

0 out of 5 stars
  • Aucun commentaire trouvé
Ajouter un commentaire