Sidebar

21
Mar, Jan

Politique
Typography
  • Smaller Small Medium Big Bigger
  • Default Helvetica Segoe Georgia Times
Marc Samatana devra ainsi rembourser la somme de 31 569 035 F.Cfa, représentant le préjudice financier subi par la société de son fait. De même, il lui est infligé une amende spéciale d’un million de F.Cfa. 

Le Dg de la Semry était entendu à la suite d’un certain nombre d’irrégularités pour la période de 2008 à 2009, relevées par une mission de vérification du contrôle supérieur de l’Etat en 2010. Les fautes de gestion dont il est reconnu coupable sont : l’engagement, sans l’autorisation du conseil d’administration, des dépenses de la Semry en dépassement des prévisions budgétaires votées ; le non-reversement de la Tva collectée par la Semry au cours des années budgétaires 2008 et 2009, induisant un préjudice financier de 31 569 035 F.Cfa ; le paiement d’avances de démarrage des marchés publics à des taux supérieurs aux plafonds réglementaires ; l’approvisionnement en carburant auprès des fournisseurs non agréés ; l’acquisition, pour le compte de la Semry, de deux véhicules d’occasion en lieu et place de véhicules neufs. 

D’après le communiqué du ministre délégué à la présidence de la République chargé du Contrôle supérieur de l’Etat, les irrégularités à la Semry sont antérieures à l’arrivée de Marc Samatana. Son prédécesseur, Hamadou Evélé, a été reconnu coupable de fautes de gestion similaires pour la période 2006-2007. Au cours de la session du conseil de discipline budgétaire et financière du 08 novembre 2011, il a été constitué débiteur de la somme de 6 139 064 F.Cfa, de même qu’une amende spéciale d’un million de F.Cfa lui a été infligée. 

L’audition du directeur de l’hôpital régional d’Ebolowa, prévue ce même 2 mars, a été renvoyée. « La décision a été prise de renvoyer la poursuite de l’examen au fond de cette affaire à une session ultérieure, pour exploitation contradictoire des pièces nouvelles versées au cours de l’instance, pour valoir justification de certaines dépenses effectuées par le directeur dudit établissement public hospitalier et retenues comme des fautes de gestion présumées», indique la note d’information d’Henri Eyebe Ayissi.

Le jour :  Jules Romuald Nkonlak

Overall Rating (0)

0 out of 5 stars
  • Aucun commentaire trouvé
Ajouter un commentaire