Sidebar

21
Mer, Nov

Politique
Typography
  • Smaller Small Medium Big Bigger
  • Default Helvetica Segoe Georgia Times

Quel est exactement le prix d´achat des deux avions chinois MA60 achetés par le Cameroun et qu´il s´apprête à réceptionner à Douala dans les prochains jours, si l´on s´en tient á l´information donnée au cours d´un débat télévisé d´hier mardi 24 mars 2015 par le député Joshua Osih du Social Democratic party, principal parti de l´opposition au Cameroun?

L´opposition parlementaire baigne dans l´inquiétude et exige la constitution d’une Commission d’enquête parlementaire sur l’acquisition par le gouvernement du Cameroun sur prêt préférentiel de la China Exim Bank de deux aéronefs de type Xian MA60 pour le compte de la Cameroon Airlines Corporation.

A la faveur d´un débat télévisé consacré aux 30 ans de rayonnement du rassemblement démocratique du peuple camerounais, RDPC, parti politique gouvernemental, l´honorable député du SDF a dénoncé le fait qu’" on essaie de faire passer 25 milliards en dessous de table comme si de rien était".

"Alors que, poursuit-il, le prix de la facture pro forma qui leur a été présentée indiquait 9 milliards CFA", le prix d´achat des deux avions chinois s´élève finalement, mais curieusement, à 34,4 milliards, soit une différence de 25 milliards que l´on tente de détourner" comme si 25 milliards est une surfacturation de 25.000 FCFA",s´indigne devant deux panélistes du RDPC, qui minimisent cet éventuel détournement des deniers publics.

Et du coup, c´est le ministre de l’Economie, de la Planification et de l’Aménagement du territoire (Minepat), Emmanuel Nganou Djoumessi, qui est ainsi á nouveau interpellé, cette fois-ci, en direct et sur un plateau de télévision; une interpellation qui vient après celle survenue á l´hémicycle 05 décembre 2014.

Ce jour-là, le député UNDP de l’Adamaoua, Amadou Tadjia, avait joint ses critiques á celles de son collègue du SDF, Joshua Osih, en indiquant le coût jugé exorbitant auquel l’Etat a fait la commande de ces appareils. Débourser 34 milliards de F CFA alors que le Congo Brazzaville aurait acquis le même modèle à 4 milliards de F CFA n´est pas chose recommandable.

De même aussi " Qu’il ne faut pas être sorcier pour comprendre que deux avions MA60 avec un package commercial complet ne doivent pas dépasser 14 milliards de FCFA; Cela fait une différence de plus de 20 milliards de FCFA au détriment du contribuable camerounais par rapport à ce qui est prévu par l’accord cadre signé entre le gouvernement du Cameroun et la partie chinoise.

Que ce sont 20 milliards de FCFA que le Cameroun est en train de perdre dans cette transaction représentant l’équivalent d’au moins 2'200 salles de classe ou 710 000 fois le salaire minimum au Cameroun.

Qu’au-delà de l’aspect financier scandaleux de cette acquisition, il est de notoriété publique que les Antonov 24/26 sur la base desquels le MA‐60 a été développé sont considérés comme de véritables cercueils volants, par ailleurs interdits dans la plus part des pays du monde.

Que le premier MA60 prend son envol en 2000 et depuis cette date, 90 ont été livrés dont la plupart à des armées et 53 seulement restent en service dont 14 en hangar. Ce qui veut concrètement dire que des 53 avions listés en service, 14 n’effectuent plus temporairement ou définitivement des vols.

Que depuis 2009, il y a déjà eu 11 accidents et incidents majeurs dont plusieurs ont été fatals.

Que le 10 juin 2013, deux avions MA 60 ont souffert de deux incidents graves à l’atterrissage le même jour, l’un en Indonésie et l’autre au Myanmar" indique la proposition de résolution portant constitution d’une Commission d’enquête parlementaire.

Après l´affaire du BBJ-2 avec Yves Michel Fotso, une autre affaire d´avions arrive á petits pas. Le temps donnera-t-il raison á l´opposition parlementaire ou á ceux qui ont négocié cette affaire? L´avenir le dira.

© camer.be : Issa-Behalal

Overall Rating (0)

0 out of 5 stars
  • Aucun commentaire trouvé
Ajouter un commentaire