Sidebar

16
Mer, Oct

Opération épervier
Typography
  • Smaller Small Medium Big Bigger
  • Default Helvetica Segoe Georgia Times

L’ancien ministre camerounais de la Santé publique, Urbain Olanguena Awono, a été condamné lundi soir à 20 ans de prison par le Tribunal criminel spécial (TCS) pour détournement en coaction de 80 millions FCFA.


Il était jugé dans le cadre d'un marché non livré de fourniture de moustiquaires imprégnées confié à l'entreprise Vision Sarl dont le promoteur, Soue Mbella, en fuite, a été jugé par contumace et condamné à la prison à vie.

Le TCS l'a également reconnu coupable du détournement de 11 millions FCFA pour le financement de son ouvrage, «Sida en terre d'Afrique».

Les avocats de M. Olanguena, qui crient au «règlement de comptes», ont indiqué qu'ils allaient se pourvoir en cassation pour démontrer que les éléments constitutifs d'une infraction n'étaient pas réunis.

L'ancien membre du gouvernement avait déjà écopé de 15 ans de prison le 21 novembre 2012 dans une affaire de détournement portant sur un montant de 322 millions FCFA.

Arrêté le 31 mars 2008, Urbain Olanguena Awono a toujours clamé son inocence et dénoncé un acharnement judiciaire.

Il a, pour sa défense, toujours bénéficié du soutien du Fonds mondial de lutte contre le sida, la tuberculose et le paludisme, dont une partie des financements en faveur du Cameroun est réputée avoir été détournée par lui et des collaborateurs.

Voici quelque 3 ans, l'ancien directeur exécutif dudit Fonds, Michel Kazatchkine, affirmait que «l'enquête des autorités camerounaises portant sur l'utilisation de l'argent du Fonds mondial ne se justifie pas. Le budget, les programmes et les rapports sur les subventions indiquent que l'argent a été géré de manière appropriée, et, à ce jour, le Fonds mondial n'a vu aucune preuve suggérant que ses fonds ont été mal utilisés».

Dans le même élan il a, par écrit et sans suite, demandé à accéder au dossier judiciaire de l'ancien ministre de la Santé publique du Cameroun.

- See more at:

Overall Rating (0)

0 out of 5 stars
  • Aucun commentaire trouvé
Ajouter un commentaire