Sidebar

15
Mar, Oct

Opération épervier
Typography
  • Smaller Small Medium Big Bigger
  • Default Helvetica Segoe Georgia Times

Deux tracts appelant à la libération de l’ex-ministre de l’Administration territoriale et de la décentralisation ont été aperçus ce 23 mai au quartier Tsinga.

Les deux brochures sont affichées sur un poteau électrique situé devant un cybercafé, non loin de l’Ecole nationale supérieure de police. Collés de part et d’autre du poteau, lesdits tracts qui sont Imprimés sur du papier glacé, comportent une grande photo de l’ancien Secrétaire général de la présidence de la République.

Au-dessus de la photo, on peut lire « Libérez S.E Marafa Hamidou Yaya, Release H.E Marafa Hamidou Yaya ». Plus loin au bas de la feuille est inscrit « Ne tuez pas la démocratie, Don’t kill Democracy ; Non à l’instrumentalisation de la justice, Don’t Manipulate Justice ».

Simple coïncidence ou choix stratégique, ces brochures sont placardées non loin du quartier Ekoudou plus reconnu sous l’appellation de « Briqueterie », quartier habité en majorité par des ressortissants du Nord-Cameroun.

Toujours est-il qu’ici personne ici n’avoue connaitre l’auteur des affiches. « J’ai aperçu ces affiches pour la première fois hier, je pensais qu’il s’agissait d’un avis de décès », s’est contenté de nous dire un gérant d’une brocante situé devant ledit poteau électrique. Un propriétaire d’une échoppe  située non loin de là,  s’est montré plus agressif, « Je n’ai rien à vous dire, allez poser vos questions ailleurs », a-t-il déclaré sur un ton menaçant.

Ces tracts, sont les mêmes que ceux publiés dans certains quotidiens de la place. D’après ces journaux, ils ont circulé à Garoua lors de la célébration du 20 mai 2012 et dans la ville de Douala depuis hier.

Overall Rating (0)

0 out of 5 stars
  • Aucun commentaire trouvé
Ajouter un commentaire