Sidebar

20
Mar, Aoû

Kongossa
Typography
  • Smaller Small Medium Big Bigger
  • Default Helvetica Segoe Georgia Times
Ils habitaient une même maison, les ravisseurs et les kidnappés. L’appât du gain facile a convaincu Manik Tapouomo Saha, 19 ans et Steve Kamden Saha, 21 ans, encouragés par leur voisin, Bertrand Nguepnang, 34 ans et par ailleurs repris de justice, de kidnapper leur frère, Ryan Saha âgé de 4 ans et fils de leur marâtre. C’était le 17 octobre 2009. Aujourd’hui, ils regrettent leur acte dans les cellules de la légion de gendarmerie du Centre à Yaoundé. Ces ravisseurs peu ordinaires ont été présentés à la presse hier, 27 octobre 2009 par le commandant de cette légion, Louba Zal. 

Pour commettre leur acte, les ravisseurs vont demander à l’ami du jeune Ryan, André Daniel Kebankeu, 10 ans d’aller appeler Ryan. « Bertrand m’a dit d’aller appeler Ryan pour qu’on aille chercher les jeux vidéo. Nous sommes entrés dans un taxi qui nous a amené la gare routière », raconte Daniel Kebankeu qui lui aussi devient une cible. Une fois à la gare Bertrand Nguepnang met les enfants dans un car ayant pour destination l’arrondissement de Batoufam dans la région de l’Ouest. C’est ici que les enfants seront gardés pendant une semaine. Une rançon de 10,4 millions de rancs et 100 000 francs de crédit de communication sont demandés.
Pendant ce temps, Manik Tapouomo Saha et Steve Kamden Saha restent à Yaoundé et surveillent les pas de tous les membres de la famille. Ils vont même se rendre à la Brigade de gendarmerie de Ngousso afin d’annoncer l’enlèvement des enfants. Mais l’enquête de la gendarmerie, en collaboration avec l’attaché de sécurité de l’ambassade de France, va amener les enquêteurs à Batoufam où ils mettront la main sur Bertrand Nguepnang. Les enfants seront libérés sains et saufs et aucune rançon ne sera versée par la famille, hormis les 100 000 francs de crédit de communication. Les ravisseurs espéraient recevoir l’argent de la mère de Ryan, franco-camerounaise qui se trouvait en France.

Overall Rating (0)

0 out of 5 stars
  • Aucun commentaire trouvé
Ajouter un commentaire