Sidebar

27
Lun, Mai

Kongossa
Typography
  • Smaller Small Medium Big Bigger
  • Default Helvetica Segoe Georgia Times
Des informations font état depuis ce matin du vol et de la profanation de la dépouille de M. Njawe, inhumé samedi dernier 07 août 2010, à l'issue de ses obséques. AGA MEDIAS qui en a été informé a rapidement contacté la famille Njawe à Douala,. Elle a confirmé avoir été aussi saisi de ces rumeurs. Mais un de leurs porte-paroles tout en confirmant la tentative de vol du cercueil de M. Njawe a apporté des précisions importantes qui infirment de fait l'information première sur le vol et la profanation de la dépouille du célèbre journaliste.Ainsi, selon notre interlocuteur, la dépouille de Pius Njawe se trouve, au moment de l'entretien ( 14h50, heure du Cameroun) bel et bien là où elle a été ensevelie le 07 août 2010, selon les rites traditionnels.

Et d'expliquer: " papa était notable traditionnel, c'est pourquoi d'ailleurs on l'appelait au village Miaffeu Kwekam III. Dans notre coutume, on n'enterre pas les notables avec les cercueils."

Ainsi donc, conformément à cette tradition-là , la dépouille de M. Njawe avait été inhumée sans cercueil. Selon notre source, ce cercueil qui avait contenu sa dépouille depuis les Etats-Unis, avait été déposé dans la case des crânes de la concession familliale au moment de son inhumation traditionnelle. Selon cette source digne de fois, c'est ce cercueil vide déposé dans la case des crânes qui a été volé par des individus qui ont été rattrapés cette mi-journée même par les éléments locaux des forces de sécurité.

Ceux qui étaient à Babouantou le 07 août dernier, se rappellent néanmoins que ce sont des personnes présentées comme des notables traditionnels qui avaient emporté le cercueil qui avait ramené sa dépouille des Etats-Unis, au moment même où une confusion s'était installée du fait du bond du gouverneur de la région de l'Ouest sur le microphone pour empêcher M. Monga de prononcer l'éloge funéraire censée clôturer les témoignages. Nul ne sait si ce cercueil contenait encore sa dépouille. D'autant que lors de cette cérémonie publique des obséques, le cercueil n'avait pas été ouvert. Contrairement à la morgue de l'hopital général de Douala et la veillée au domicile du défunt à Bonabéri, dans la commune de Douala IV. Certaines sources traditionnelles affirment que le corps de M. Njawe aurait été enteré, le vendredi 06 août 2010, dès son arrivée dans son village. AGA MEDIAS n'a pu en avoir confirmation auprès d'aucune source familiale.

La question qui taraude les esprits est de savoir si ces notables n'ont pris aucune disposition pour sécuriser aussi bien ce lieu traditionnel sacré des crânes que son contenu?

AGA MEDIAS n'a pu avoir plus d'informations sur le lieu où se trouvent actuellement les deux présumés voleurs de cercueil interpellés ce matin par les forces de l'ordre. De même nous n'avons pu obtenir de notre interlocuteur, qui était en réunion, plus d'informations sur le dispositif de sécurité mis autour de la tombe - traditionnelle et/ou case des crânes- de l'illustre journaliste passé à l'éternité.
ART DJH/10-07-12

NB: AGA MEDIAS est une agence indépendante d'informations stratégiques et d'analyses prospectives. Basée à Douala, son promoteur est le Journaliste Alex Gustave AZEBAZE.

© Source : agamedias-inc.ning.com

Overall Rating (0)

0 out of 5 stars
  • Aucun commentaire trouvé
Ajouter un commentaire