Sidebar

21
Jeu, Nov

Kongossa
Typography
  • Smaller Small Medium Big Bigger
  • Default Helvetica Segoe Georgia Times
L'ancien ministre de la Défense accuse son ancien homme de confiance d'escroquerie et d'abus de confiance. L'affaire est devant les tribunaux à Yaoundé. Quand il était membre du gouvernement, Remy Ze Meka, comme tous les ministres, n'avait pas le temps de faire ses courses, de toucher ses primes, de suivre ses chantiers, etc.

Toutes ces courses, Ela Mone Bene les faisait sans avoir besoin de procuration. Tout le monde le connaissait à Yaoundé comme homme à tout faire du ministre et rien ne lui était refusé. Selon l'ancien ministre, Ela Mone Bene aurait profité et abusé de cette confiance pour construire une grosse villa dans leur village. C'est en constatant l'importance des travaux que Ze Meka aurait piqué une colère noire.

Son ancien homme de main aurait notamment indument perçu une prime de 27 millions de francs Cfa versée tous les trois ans aux ministres pour l'acquisition d'une nouvelle voiture. Pour sa défense, l'ancien secrétaire particulier qui est aujourd'hui incarcéré en attendant son procès, affirme que Ze Meka avait renoncé à la prime en question et lui avait demandé de la garder pour lui au cas où il réussirait à la toucher.

C'est l'absence de procuration qui vaut aujourd'hui à Ela de se retrouver derrière les barreaux. Il a néanmoins, en sa faveur, d'avoir toujours touché de l'argent pour le ministre, sans cette procuration, partout où il lui avait été demandé de le faire.

© Source : kwalai
Kongossa.fr : l'actualité du Cameroun en temps réel.

Overall Rating (0)

0 out of 5 stars
  • Aucun commentaire trouvé
Ajouter un commentaire