Sidebar

22
Mar, Oct

Kongossa
Typography
  • Smaller Small Medium Big Bigger
  • Default Helvetica Segoe Georgia Times

un jeune pygmée baka qu’elles suivaient médicalement pour épilepsie. Le jeune homme de 21 ans aurait succombé aux coups reçus une semaine plus tôt au cours d’une bagarre à Ngolla 120 (120km de Yokadouma, ndlr) avec le 1er conseiller municipal de Salapoumbé, Laurent Medoua Pem.

Selon le rapport de l’enquête menée par la brigade de gendarmerie de Yokadouma et les témoins rencontrés, le 25 avril 2008, Raymond Mekpock a coupé un régime de plantain dans la plantation de son père pour le vendre afin de se rendre chez les religieuses de Salapoumbé se procurer à nouveau des médicaments contre l’épilepsie dont il souffrait. Après avoir exposé le régime en route, Il va être pris à partie par Laurent Medoua Pem, le conseiller municipal de Salapoumbé, qui passait par là. Selon lui, un Baka ne pourrait avoir un aussi gros régime de plantain, il l’aurait volé dans sa plantation où le Baka travaillait de temps en temps. Une dispute va s’ensuivre et pendant l’altercation, le conseiller municipal va serrer les testicules de Raymond Mekpock, provoquant un saignement abondant des organes génitaux de Raymond qui s’évanouira sur-le-champ. 48 heures  plus tard, il n’arrivera plus à se mettre debout. Il sera conduit auprès des sœurs de Salapoumbé où il décèdera le 27 avril 2008, selon les dires de son père, Félix Koum.
Laurent Medoua  Pem  est en liberté provisoire depuis le 9 mai 2008. L’affaire qui se poursuit au tribunal de grande instance de Yokadouma est passée en audience le 24 août 2009. Laurent Medoua Pem, dont le procureur de la République a reconnu la gravité des charges contre lui, faisait l’objet d’un mandat d’amener.

(le jour)

Overall Rating (0)

0 out of 5 stars
  • Aucun commentaire trouvé
Ajouter un commentaire