Sidebar

22
Mar, Oct

Kongossa
Typography
  • Smaller Small Medium Big Bigger
  • Default Helvetica Segoe Georgia Times

Plusieurs cadres suspendus de leurs fonctions tandis que le régisseur du guichet unique serait en fuite.

Quatre cadres en service à l’hôpital Laquintinie de Douala ont été suspendus de leurs fonctions par l’administration dudit établissement. Mylord Dooh, chef de caisse, Jean François Elengue, chef de caisse, Marie Songue, caissière et Zock a Diemi caissier, sont accusés d’avoir commis une faute lourde, à en croire la note signée du Dr Tsagadigui, conseiller médical. 

Au moment de cette suspension qui date de plusieurs semaines, Dr Tsagadigui assumait l’intérim du directeur de l’hôpital Laquintinie, le Dr Sollè Gérémie alors en congés administratif. Le 23 juillet 2009, le directeur est revenu des congés. Et depuis lors, l’on en sait un peu plus sur la nature des faits en cause. Un pactole de plus de 100 millions de francs Cfa a disparu des caisses du guichet unique de l’hôpital Laquintinie. Dès la découverte du trou, dont le montant serait bien plus important, à en croire une source en service dans cet établissement, une enquête interne a mis en cause le régisseur du guichet unique, Mme Andrée Essombè.
Hier, les responsables rencontrés à Laquintinie, s’exprimant sous le couvert de l’anonymat, ont indiqué que «le régisseur n’est pas en fuite, elle a plutôt bénéficié de son congé annuel». Pourtant, un autre agent a été affecté à la régie de l’hôpital. Quid du prénommé Benjamin, informaticien de l’hôpital Laquintinie porté disparu au moment de la découverte du trou financier ? L’agent en question a été interpellé hors de la ville de Douala, «à Mbanga», et a réintégré son poste de travail au terme de quelques conciliabules dont les termes n’ont pas été revélés. A en croire des cadres dudit hôpital qui parlent d’une «sécheresse financière occasionnée par de nombreux détournements», il y eu plusieurs manipulations frauduleuses de chiffres à partir du logiciel de gestion informatique. Le Jour a tenté à maintes reprises d’avoir la version officielle des faits auprès du Dr Sollè, en vain.
Cependant, un responsable du service financier de Laquintinie approché par Le Jour a parlé de la délicatesse des faits en cause, affirmant par ailleurs que les chiffres des dix derniers exercices budgétaires sont en examen. «A la fin de ce processus, nous pourrions vous dire quelle est la situation financière de l’hôpital», a-t-il conclu

(le jour)

Overall Rating (0)

0 out of 5 stars
  • Aucun commentaire trouvé
Ajouter un commentaire