Sidebar

24
Sam, Aoû

Kongossa
Typography
  • Smaller Small Medium Big Bigger
  • Default Helvetica Segoe Georgia Times

Le pot-au-rose découvert, la mère et sa fille se sont étripé le chignon. La scène se passe à Douala au lieu dit SHELL NEWBELL. A en croire des témoignages, de retour d’une réunion, la prénommée Monique a voulu faire la surprise à son amoureux en se rendant chez lui. Mais sur place, elle est plutôt estomaquée par le spectacle, sa propre fille à elle, en petite tenue dans les bras de son amant. D’éclats de voix, s’en est suivi un échange de coups de poings entre la mère et sa fille ainée. C’est le voisinage qui viendra mettre fin à la bagarre ensanglantée. Quant au monsieur qui s’amourachait clandestinement avec mère et fille, il a pris la clef des champs en abandonnant le chez lui aux coépouses courroucées. 


Divorcé, l’homme de 52 ans, employé des douanes, entretenait une relation amoureuse avec Monique 47 ans, veuve depuis quelques années. Et leur relation était connue de bien de personnes. Seulement, Monique était loin d’imaginer que son homme convoitait également sa fille de 18 ans, élève en classe de première dans un lycée de Douala. Après la chaude empoignade qui s’est déroulée ce dimanche soir 26 février 2012, la fille qui se prénomme Carole, n’a pas regagné le domicile familial. 

Valéry Giscard DJOIANDEU 
Journaliste Indépendant 
Camerounlink.net

Overall Rating (0)

0 out of 5 stars
  • Aucun commentaire trouvé
Ajouter un commentaire