Sidebar

20
Mar, Aoû

Kongossa
Typography
  • Smaller Small Medium Big Bigger
  • Default Helvetica Segoe Georgia Times
Selon des sources généralement bien informées émanant du premier cercle de l’entourage présidentiel, c’est dans la discrétion et en toute intimité que le dix-septième anniversaire du mariage entre Paul Biya et la première dame Chantal Pulchérie Biya née Vigouroux a eu lieu à Etoudi le 23 avril 2011.Alors que d’aucuns dans les allées du palais pensaient que cet anniversaire devrait avoir lieu à Mvomeka’a en présence de quelques proches triés sur le volet, Paul et Chantal Biya ont décidé autrement, non sans provoquer la déception et la désolation parmi des courtisans qui profitent généralement de ce genre d’occasions non seulement pour valider leur C.V ou ceux de leurs poulains, mais, également, pour régler rapidement un compte à quelque adversaire politique ou supposé comme tel.

En décidant de prendre le contre-pied des flagorneurs, le couple présidentiel aurait cependant mis un accent sur le recueillement, heureuse coïncidence, cet anniversaire étant intervenu en plein triduum pascal dont le clou a été la célébration de la fête de Pâques dimanche dernier. Bien que le couple présidentiel n’ait pas assisté à la messe pontificale à la cathédrale Notre dame des Victoires à Yaoundé où officiait l’ordinaire des lieux Mgr Simon-Victor Tonyé Bakot, il n’en demeure pas moins vrai que l’ancien candidat à la prêtrise s’est mis à fond pour vivre le carême.

Une occasion, apprend-on, où la famille présidentielle a multiplié des intentions de messe. Et le nonce apostolique au Cameroun et en Guinée équatoriale Mgr Piero Pioppo apparaît de plus en plus comme l’un des pères spirituels de Paul et Chantal Biya. Un rôle en tout cas dont La Nouvelle Expression est en mesure de confirmer qu’il fut naguère dévolu, entre autres, à l’ancien ambassadeur du pape au Cameroun Mgr Antonio Eliseo Ariotti, d’où la présence assez régulière de l’épouse du chef de l’Etat accompagné des enfants, en occurrence, Paul Biya Junior et Anastasie Brenda Eyinga Biya sur les collines de Mont Febé, siège de la nonciature apostolique.

© Source : La Nouvelle Expression
Kongossa.fr : l'actualité du Cameroun en temps réel.

Overall Rating (0)

0 out of 5 stars
  • Aucun commentaire trouvé
Ajouter un commentaire