Sidebar

24
Lun, Avr

Kongossa

Agée de 80 ans, et née à Ebolowa, dans la région du Sud, Enyengue A est grande mère d'un genre assez particulier. Au crépuscule de son âge, au lieu de s'occuper à prier comme elle en a l'habitude, elle n'a cherché rien de mieux que de soustraire le portable de la dame Menguele, à qui elle avait rendu visite. Mal lui en a pris, elle a été interpellée et conduite chez le chef de quartier New Bell à Ebolowa.

 

C'est une mère de famille d'un âge très avancé, s'appuyant sur sa canne, qui a été attraite devant le chef de quartier New Bell à Ebolowa, mercredi dernier, mettant mal à l'aise, les nombreux habitants de ce quartier populaire . Ce jour-là, la vieille a quitté son domicile pour aller rendre visite à la dame Menguele sa fille adoptive  âgée de 42 ans (la mère de Menguelé avant sa mort avait demandé à la vieille dame de veiller sur sa fille après son décès). Une fois chez « sa fille adoptive », la vieille Enyengue est reçue dans la chambre de celle ci. Dans cette maison, toute la famille était partie, soit au travail soit au marché, excepté, la dame et son fils, Mbezele A, lui, âgé de 15 ans, cloué depuis la veille au lit pour des raisons de santé.

Mére et fille se mettent alors à discuter mais de temps à autre, des porcs errants, dérangeaient la causerie de la dame Menguele et de son hôte du jour. Cette dernière n'hésitait pas de temps à autre  à abandonner sa visiteuse pour aller chasser les porcs bruyants. Après une ultime sortie, au moment où dame  Menguele, revenait de la chasse aux porcs, qu'elle croise sur le pas de  la porte de sa chambre, grande mère Enyengue qui prend congé d'elle, ayant fini de s'emparer du portable.

Après avoir accompagné Grand mère Enyengue tout en lui remettant la somme de 1000 francs CFA, Menguele, retourne vacquer à ses occupations, Mais quelques temps après,  voulant passer un coup de fil, elle constate alors à ce moment la disparition de sontéléphone portable.

Menguelé se rend àalors chez grand mère Enyengue pour lui réclamer son téléphone mais un voisin lui apprend que cette dernièrei  est allée au marché. Sans tarder, elle bondit sur la première moto taxi pour se rendre au marché.

Qu'elle ne fut pas sa surprise lorsqu'elle découvre à côté d’un kiosque du PMUC, situé à l’entrée du marché d’Ebolowa,  grand mère Enyengue en train de  solliciter l’aide d’un passant pour  ôter la carte Sim du téléphone volé.

Grande mère a été  vite cueillie par deux conducteurs de moto taxi à la demande de dame Menguele, puis mise à la disposition du chef du quartier. Compte tenu de son âge, le chef de quartier a demandé à la dame Menguele et grand-mère Enyengue de tout arranger à l'amiable.

Et selon le même chef du quartier New Bell, les personnes âgées, se comportent souvent comme des enfants. Et c'est ce qui est arrivé à la vieille mère.

La question que nous nous posons est celle de savoir, comment une personne âgée qui semble se comporter comme un enfant peut avoir le reflexe des voleurs de téléphones portables qui une fois le forfait commis, se précipitent à l’ouvrir pour faire disparaître la carte SIM ? Comme quoi, au pays de Paul Biya, le vol est ancré dans les mœurs, même les personnes âgées sont entrées dans la danse.

© Camer.be : Yolande Tankeu
Kongossa.fr : l'actualité du Cameroun en temps réel.

Overall Rating (0)

0 out of 5 stars
  • Aucun commentaire trouvé
Ajouter un commentaire
Inscrivez-vous à notre service gratuit de newsletter pour recevoir des notifications lorsque de nouvelles informations sont disponibles.