Sidebar

21
Ven, Sep

Kongossa

Kwedi Ngombe qui a malmené l’artiste pendant plus d’une heure lui réclamait un million de Fcfa.

Pour la célébration de ses 20 années de productivité musicale, c’est un spectacle d’un tout autre genre que Din Din Ferdinand, plus connu son nom d’artiste Papillon, a servi au public en début de soirée à Douala Bercy. Alors qu’il venait de débarquer sur l’esplanade de la salle de spectacle aux environs de 21h à bord d’un véhicule de marque Mercedes couleur noire immatriculé Ce 6565 Q, le "maréchal" a été pris à partie par M. Kwedi Ngombe Jean Emile. L’homme, particulièrement déterminé à en découdre avec Papillon, exigeait de celui-ci le remboursement sur-le-champ et sans condition des 1500 euros (environ 1 million de Fcfa) versés à «Mota Guinya» en 2007 pour l’établissement d’un visa pour un pays européen. Mais, depuis lors, la victime n’avait pas obtenu de visa, encore moins le remboursement de son argent. Kwedi Ngombe Jean Emile a confié au Jour que «à chacune de leur rencontre, Papillon usait de roublardise pour se dérober. Le concert anniversaire de l’artiste se présentait comme une vraie aubaine pour le coincer».
Dans un premier temps, Papillon qui n’avait pas pris l’entière mesure de la détermination de son interlocuteur fera appel aux vigiles de service à Douala Bercy pour «dégager cet homme». Mais grande sera sa surprise de voir arriver sur lui une dizaine de personnes, toutes de «gros bras», en plus de deux militaires, qui attendaient leur moment, tapis dans l’ombre. Par la suite, il niera les faits en bloc, enverra appeler les éléments du commissariat du 4ème arrondissement. Mais, rien n’y fera. Les garçons étaient décidés à le tabasser et à empêcher le spectacle de se tenir si l’argent n’était pas restitué séance tenante.
Pendant plus d’une heure de temps, Papillon essayera en vain toutes sortes de ruses pour rentrer à l’intérieur de la salle. «L’homme fort» sera malmené, bousculé, empoigné, séquestré, humilié et le T-shirt de couleur jaune qu’il portait déchiré devant des curieux stupéfaits par le triste spectacle. En fin de compte, il acceptera de rembourser l’argent. Dans un bureau de Douala Bercy et en présence de Manu Dibango, Papillon remettra au plaignant un chèque de 800.000 Fcfa, en promettant de lui donner en plus 100.000 Fcfa en espèces à la fin du spectacle. Ce n’est qu’après ce dénouement que le concert a pu se tenir.
 
Christian Nounkeu
 
Source lejour

Overall Rating (0)

0 out of 5 stars
  • Aucun commentaire trouvé
Ajouter un commentaire
Inscrivez-vous à notre service gratuit de newsletter pour recevoir des notifications lorsque de nouvelles informations sont disponibles.