Sidebar

25
Dim, Aoû

Kongossa
Typography
  • Smaller Small Medium Big Bigger
  • Default Helvetica Segoe Georgia Times
La mascotte des Lions indomptables et son groupe bloqués à Yaoundé se battent pour obtenir un visa pour aller en Afrique du Sud.

Jusqu’à la tombée de la nuit d’hier mardi, Mouyebe Henri, plus connu sous le nom de Ngando Picket campait encore dans les locaux du ministère des Relations extérieures à Yaoundé : « Je suis là pour me battre. Peut-être que quelqu’un m’aidera à obtenir mon visa », lâche, dépité, la mascotte des Lions indomptables. Avant d’ajouter, ulcéré : «vous avez le match des Lions contre le Japon ? Il y’avait aucun drapeau camerounais ! Personne qui puisse donner de la voix aux Lions. Je ne comprends pas toujours pourquoi mon nom et ceux de mon groupe n’ont pas été retenus dans la liste envoyé dans les services du Premier ministre», interroge-t-il, incrédule. 88 personnes au total, y compris les joueurs et l'encadrement technique constitue cette délégation officielle, a-t-on appris. Malgré le fait qu’il ne reste que deux matches de poule aux Lions indomptables, Ngando Picket compte-t-il encore aller en Afrique du sud ? « Bien sûr ! Lance-t-il, surpris. Nous nous sommes battus pour avoir des billets d’avion, les tickets d’entrée des stades. On se bat maintenant pour avoir un visa. Si on peut prendre le vol d’ici jeudi, on pourra toujours rattraper le match contre le Danemark qui se joue samedi prochain », espère la mascotte des Lions indomptables.

C’est une grosse désillusion pour Ngando picket de se retrouver encore au Cameroun après le lancement de la Coupe du monde. « D’habitude, c’est le Ministère des sports et de l’éducation physique qui me prend en charge. Mais cette fois-ci, le Premier ministre n’a pas validé une liste pléthorique qui venait du Minsep et sur laquelle je figurais », éructe Mouyebe Henri qui ajoute : « Je suis mal dans ma peau. Car je ne comprends pas comment je peux être la mascotte des Lions indomptables, être en vedette dans le métro parisien pour mon soutien inconditionnel à l’équipe nationale de mon pays, mais que je ne sois pas choisi pour aller encourager des Lions indomptables pour la première Coupe du monde qui se joue sur le sol africain », se plaint Ngando Picket.

Agé aujourd’hui de 53 ans, Ngando Picket accompagne la sélection nationale fanion du Cameroun depuis la Coupe d’Afrique des nations 1998 au Burkina Faso. Depuis lors, Ngando Picket a apporté son soutien aux Lions indomptables pendant six phases finales de Coupes d’Afrique des nations (2000, 2002, 2004, 20006, 2008 et 2010). Cependant, Ngando avait été ignoré lors des Coupes des Confédérations 2001 au Japon et 2003 en France. Idem pour la Coupe du monde Corée-Japon 2002 où avait été laissé à Yaoundé. A l’époque, des rumeurs soutenaient qu’il paie le prix d’avoir défilé pour le Sdf (Social Democratic Front). Une information toujours contesté par le concerné. Malgré les difficultés qu’il connaît, Ngando et son groupe ne renoncent pas à aller apporter leur soutien aux Lions indomptables au pays de Nelson Mandela : « Je fais appel à toutes les âmes de bonne volonté pour me permettre d’aller soutenir les Lions indomptables à la Coupe du monde ».

Eric Roland Kongou et Jacques Eric Andjick

Overall Rating (0)

0 out of 5 stars
  • Aucun commentaire trouvé
Ajouter un commentaire