Sidebar

21
Jeu, Nov

Kongossa
Typography
  • Smaller Small Medium Big Bigger
  • Default Helvetica Segoe Georgia Times
Ils sont tous accusés de fraude et de fabrication des faux documents d’identité et de passeport. L’information parvenue ce jour à la rédaction de Camer.be porte l’estampille de la Cellule des enquêtes de la Police judiciaire de la sûreté du chef-lieu de Wilaya d’Annaba en Algérie.Cette cellule a pu  appréhender le mardi 27 octobre dernier très tôt dans la matinée un important groupe des ressortissants de l’Afrique subsaharienne qui projetait de quitter le territoire algérien. Ils étaient tous en possession de faux documents de voyages délivrés par les responsables d’une filière dite camerounaise.

Originaires de différents pays africains, entre autres, le Niger, le Cameroun, le Nigeria, le Mali, le Congo, beaucoup d’entre eux circulaient avec de faux passeports et de faux documents d’identité. D’autres se trouvaient en situation irrégulière,  indique un officier de police que la rédaction de Camer.be a pu joindre par téléphone dans l’après midi d’hier (Mardi 27 octobre 2009, ndlr) et qui a requis l’anonymat.

Originaires de différents pays africains, entre autres, le Cameroun, le Niger, le Nigeria, le Mali, le Congo, beaucoup d’entre eux circulaient avec de faux passeports.

Selon nos sources, les fouilles et investigations entreprises à l’occasion auraient  permis aux policiers algériens de découvrir,  tout un arsenal d’équipements qui servent à la falsification de documents ainsi que d’autres produits, l’encre magique notamment, pour la confection de la monnaie fiduciaire. Accusés de plusieurs griefs : arnaque, escroquerie, faux et usage de faux, émigration clandestine et usurpation d’identité, les personnes interpellées seront présentés ce jour ( mercredi 28 octobre 2009, ndlr) à la justice.

La filière camerounaise

Selon les premiers éléments de l’enquête de la police de la ville d’Annaba, les cerveaux de cette bande seraient des Camerounais, spécialisés dans la confection des faux documents et de falsification des devises étrangères. Ils sont tous des diplômés des universités camerounaises toutes les filières confondues conclue notre source.

Les interrogatoires ont révélé que, parmi ces clandestins, certains sont en situation irrégulière (visa expiré) ou sont entrés illégalement sur le territoire algérien. Les gestionnaires du matériel servant à confectionner de faux documents appartenant aux immigrants camerounais a été saisi.

Annaba est une des principales villes d'Algérie.Elle est située à l'extrême nord-est de l'Algérie, entre le fleuve Seybouse et la frontière tunisienne, distante d'une centaine de kilomètres, dans la wilaya d'Annaba. C'est la quatrième ville d'Algérie en nombre d'habitants, après la capitale Alger, Oran et Constantine, avec près de 650 000 habitants dans son agglomération en 2009, dits Annabis (également appelés Bônois et Bônoises). L'agglomération englobe les villes d'El Bouni, El Hadjar et Sidi Amar, qui forment à présent une véritable couronne autour de la ville d'Annaba et dont les liens avec cette dernière sont de plus en plus denses.

Overall Rating (0)

0 out of 5 stars
  • Aucun commentaire trouvé
Ajouter un commentaire