Sidebar

15
Mar, Oct

Kongossa
Typography
  • Smaller Small Medium Big Bigger
  • Default Helvetica Segoe Georgia Times

Cent trente-neuf bénéficiaires ont profité du détournement de 25 millions d’euros à la Banque des Etats d’Afrique centrale (Beac) entre 2004 et 2009, selon un rapport interne de la banque obtenu lundi par l’Afp.

"Au stade actuel des investigations, le montant total des détournements (...) s’élève" à 16,5 milliards de Fcfa (25 millions d’euros), indique le rapport daté du 24 octobre et publié le 29 par la Beac.

Ces détournements, enregistrés au Bureau extérieur de la Beac à Paris (Bep), ont été "opérés au moyen de chèques, virements, retraits en espèces et titres de transport", ajoute-t-il.

"Il s'en sont donnés à coeur joie"

"On dénombre en tout 858 chèques et 6 virements frauduleux au profit de 101 bénéficiaires, 1.306 retraits en espèces frauduleux et 38 bénéficiaires de titres de transport aériens frauduleux", est-il précisé. Selon le rapport, Armand Ndzamba, comptable au Bep de 1992 à 2009, est le "principal homme orchestre de ces fraudes".

Les sommes détournées, provenant essentiellement du siège de la Beac à Yaoundé, étaient destinées au fonctionnement du Bep et au règlement des factures pour le compte de la Beac.

"Très mal suivies", ces sommes ne correspondaient pas aux besoins réels du Bep et ont "suscité un tel appétit chez les fraudeurs qu’ils s’en sont donnés à cœur joie", souligne le rapport qui estime que le dispositif de contrôle interne de la banque est "très loin des standards internationaux".

Silence des hauts responsables

Les enquêteurs déplorent le silence de plusieurs hauts responsables de la Beac qui n’ont "pas attiré l’attention sur les dérives" du Bep, citant notamment le cas des Gabonais Jean-Félix Mamalépot, gouverneur de la Beac de 1989 à 2007 et de son successeur Philibert Andzembé.

Le 24 septembre, la Beac avait admis le détournement de 22 millions d’euros dans une interview de M. Andzembé au quotidien gabonais « ?Gabon Matin? ».

Le comité des ministres des Finances de la Beac a décidé le 29 octobre de maintenir M. Andzembé jusqu’à la désignation de son successeur, prévue en novembre.

Overall Rating (0)

0 out of 5 stars
  • Aucun commentaire trouvé
Ajouter un commentaire