Sidebar

22
Mar, Oct

Kongossa
Typography
  • Smaller Small Medium Big Bigger
  • Default Helvetica Segoe Georgia Times
Depuis quelques jours, des étudiants sont refoulés à l'entrée de l"Université de Yaoundé I pour tenue vestimentaire "non conforme". Les filles surtout.

Non pas que le recteur et les enseignants soient des intégristes mais ils trouvent que les pantalons "slim", les jeans "destroy", les jupes trop courtes empêchent les professeurs de se concentrer sur les cours.

Dans le campus, les avis sont partagés. Certains étudiants (y compris celles qui arborent souvent ces tenues désormais interdites) estiment qu'un code vestimentaire est nécessaire pour permetre aux professeurs de délivrer séreinement leur enseignement. Pour d'autres, l'argument ne tient pas la route ; "le prof a t-il besoin de lorgner vers les jupes des filles quand il donne son cours?"

La Crtv, qui a livré l'information dans son journal-parlé de 17 heures, n'a pas donné l'avis des professeurs femmes.

L’université de Yaoundé n'est pas la première institution de l'enseignement supérieur à appliquer une telle mesure. En avril dernier, la toute nouvelle fac de médecine de Douala avait édicté un code vestimentaire strict à l'attention des futurs docteurs.

© Source : kwalai.com

Overall Rating (0)

0 out of 5 stars
  • Aucun commentaire trouvé
Ajouter un commentaire