Sidebar

27
Lun, Mai

International
Typography
  • Smaller Small Medium Big Bigger
  • Default Helvetica Segoe Georgia Times

Les propriétaires de cette cargaison sont des commerçants de nationalité camerounaise, en l’occurrence, des grossistes de la Société sucrière du Cameroun (SOSUCAM) dont la marchandise était destinée à l’origine à l’approvisionnement du marché intérieur.

D’après le délégué du ministère du Commerce de la région de l’Adamaou où la saisie a été effectuée, les propriétaires de cette cargaison ont déclaré qu’ils voulaient vendre cette marchandise à l’étranger pour de simples raisons commerciales.

Le Tchad est grand consommateur du sucre, où la production nationale ne permet pas de couvrir la demande, au point que le sac de sucre de 50 kg qui coûte 25 000 francs CFA au Cameroun est vendu entre 45 000 francs CFA et 50 000 francs CFA au Tchad.

Une marge bénéficiaire de 100 pour cent qui amène régulièrement les grossistes à délaisser le marché local pour approvisionner les pays voisins, puisqu’en plus du Tchad, le Nigeria et la République Centrafricaine constituent également un marché prisé par les commerçants.

Conséquence de cette situation, une inflation est observée autour du sucre dans la plupart des localités à travers le pays, le prix d’un kg de sucre ayant passé de 550 francs à 800 francs CFA, témoignent des consommateurs.

Les autorités camerounaises ont promis de lancer une vaste opération de contrôle notamment dans les régions frontalières dans la perspective de trouver une solution idoine à l’inflation observée depuis quelques jours sur le marché camerounais.

Overall Rating (0)

0 out of 5 stars
  • Aucun commentaire trouvé
Ajouter un commentaire