Sidebar

21
Mer, Aoû

International
Typography
  • Smaller Small Medium Big Bigger
  • Default Helvetica Segoe Georgia Times
Selon la loi de finances de 2010, le budget de la Présidence de la république s’élève à 57 milliards 343 millions de francs Cfa. 45 milliards 143 millions de francs sont réservés pour le fonctionnement et 12 milliards 200 millions de francs pour l’investissement public. En 2009, ce budget s’élevait à 50 milliards 609 millions de francs Cfa. Alors que dans les autres départements ministériels l’on note la faiblesse de l’exécution des budgets d’investissement public (49,95% selon la loi de règlement de 2008), à la Présidence de la république on ne badine pas. « Ce crédit a connu un niveau d’exécution de 90% », affirme Jean Michel Nintcheu. Pour ce député du Sdf, « en réduisant ce crédit de 42 milliards de francs Cfa, tous les étudiants fréquenteraient gratuitement en même temps 100 000 d’entre eux obtiendraient individuellement 30 000 francs Cfa de bourses par an ».  C’est en effet ce qu’il a déclaré aux députés et au Premier ministre le 18 novembre dernier à l’Assemblée nationale.

D’où sa proposition d’un amendement constitutionnel relatif au contrôle des dépenses de la présidence de la République par l’Assemblée nationale et la création d’une Cour des comptes autonome. Car actuellement, pour ce député, le président de la République peut à sa guise dépenser l’argent du contribuable sans rendre compte au peuple, comme par exemple pendant ses vacances à La Baule en France. « Les vacances des présidents Sarkozy et Obama ont suscité des polémiques. Mais ceux-ci se sont expliqué et ce n’était pas l’argent du contribuable qu’ils ont utilisé », conclût-il.

Overall Rating (0)

0 out of 5 stars
  • Aucun commentaire trouvé
Ajouter un commentaire