Sidebar

16
Sam, Fév

International
Typography
  • Smaller Small Medium Big Bigger
  • Default Helvetica Segoe Georgia Times

D’après des sources au ministère des Finances, il a été réceptionné il y a quelques jours en Irlande par le ministre des Finances, Essimi Menye. Celui-ci, d’après nos sources, était en mission en Irlande au cours de la semaine dernière. Il devrait être présent cet après-midi à Nsimalen, en compagnie, probablement, du secrétaire d’Etat aux transports, Mefiro Oumarou pour la réception de l’avion. Il y a quelque temps, un débat a eu lieu sur la situation du Dja. Certains médias ont annoncé que l’appareil avait été saisi par les créanciers de l’ex-Camair, notamment le loueur d’avions Ansett Worldwide. L’hebdomadaire Bebela indiquait une dette de plus de 225 millions de francs Cfa pour la location de ce Boeing. Une information démentie par les responsables du ministère des Finances.
Pourtant, le trouble persistait dans l’esprit d’un certain nombre de Camerounais, tant que l’on n’avait pas d’autres nouvelles de l’avion. Le retour du Dja au Cameroun va donc permettre de voir plus clair dans cette affaire et même de mettre tout simplement fin à la polémique qui a accompagné son séjour de quatre mois en Irlande.
Ce n’est pas la première fois que le Boeing 767-300 ER est au centre d’une affaire.
En janvier 2005, le Dja, seul gros porteur dont disposait la Camair, est tombé en panne à Abidjan en Côte d’ivoire. La compagnie en a été privée pendant quatre mois. C’est le 30 avril de cette année-là, qu’il est revenu au Cameroun, après les réparations effectuées sur le réacteur qui avait été touché. «Le retour du Dja, c’est plus qu’une fierté. C’est la renaissance de la Camair», avait déclaré ce jour-là Ngamo Hamani, alors administrateur provisoire de la Cameroon Airlines.
Avant son envol pour l’Irlande en juin dernier, le Dja avait été cloué au sol, dans un hangar de l’aéroport de Douala pendant près d’un an. Et c’est de façon plutôt tapageuse que le départ pour la réfection s’est fait. Le ministre des Finances a d’ailleurs dû se déplacer pour Douala pour voir s’envoler l’avion. A ce moment-là, il avait été annoncé que l’avion passerait 45 jours en Irlande. Un délai qui a été largement dépassé.
Reste maintenant à savoir à quoi sera utilisé l’avion. En juin dernier, le ministre des Finances, sur les antennes de la Cameroon Radio and Television (Crtv), avait déclaré qu’après la réfection, il reviendrait à la «haute hiérarchie» de décider de son usage.

Overall Rating (0)

0 out of 5 stars
  • Aucun commentaire trouvé
Ajouter un commentaire