Le début de l'année 2009 aura été marqué par une baisse brutale et généralisée de l'activité dans les pays OCDE. Le produit intérieur brut (PIB) des pays de l'OCDE a chuté de 2,1% au premier trimestre 2009 par rapport au trimestre précédent, enregistrant sa plus forte baisse depuis la création de cet indicateur en 1960, a indiqué l'organisation, lundi 25 mai, dans un communiqué.

Au trimestre précédent, le PIB de la zone OCDE avait déjà reculé de 2,0%, rappelle l'Organisation de coopération et de développement économiques qui regroupe les 30 principaux pays industrialisés.

La France s'en sort un peu mieux que les autres

La situation est très dégradée en Allemagne avec un repli de 3,8% de l'activité (-2,2% au trimestre précédent) et au Japon avec un recul de 4,0% du PIB (-3,8% au trimestre précédent). Le gouverneur de la Banque du Japon (BoJ) a répété lundi qu'il estimait envisageable un modeste regain de croissance économique au Japon dès ce deuxième trimestre, mais qu'il fallait rester prudents car de nombreux nuages assombrissent encore le ciel.

Aux Etats-Unis où le PIB a baissé de 1,6% lors des trois premiers mois de l'année, (-1,6% au trimestre précédent)

Parmi les sept pays les plus importants de l'OCDE, seule la France a vu le rythme de contraction de son PIB se ralentir au premier trimestre, reculant de 1,2% sur la période après avoir chuté de 1,5% au trimestre précédent.