Sidebar

17
Dim, Fév

International
Typography
  • Smaller Small Medium Big Bigger
  • Default Helvetica Segoe Georgia Times
Dans un message, ils sollicitent l'assistance des autorités camerounaises. Environ 500 camerounais se trouvent bloqués dans le pays de Mouammar Kadhafi.

C'est un message sur Facebook à Alain Tchakounté, un confrère du quotidien gouvernemental Cameroon Tribune qui sonne l'alarme sur la situation des camerounais vivant sur le territoire libyen. L'auteur du message, Oscar Yongoua, souhaite que les autorités camerounaises soient saisies, afin qu'elles organisent une opération de rapatriement des camerounais  qui se trouvent dans ce pays déchiré actuellement par une révolution interne.  "Nous sommes coincés en Libye, plus particulièrement dans les villes de Sehba et Tripoli. Nous sommes au moins 500 camerounais vivant sur le territoire". Sur leurs attentes, l'auteur du message se fait très précis dans son message : "Pour l'instant, nous avons besoin d'un avion qui doit venir nous faire partir du pays".


Sur le différentes actions menées sur place, Oscar Yongoua indique que ses camarades d'infortune et lui-même ont saisi pour la circonstance l'ambassade du Cameroun en Tunisie qui est compétente sur la Libye, le Cameroun n'ayant pas de représentation diplomatique dans le pays de Mouammar Kadhafi. "On m'a demandé d'établir une liste. Ce qui a déjàa été fait. Mais jusqu'à présent, nousn n'avons pas de suite. Il ne faut pas que le gouvernement camerounais et les âmes de bonne volonté nous abandonnent. Nous sommes consternés et dépassés par les évènements". Avant de conclure  : "Tout ce que nous voulons, c'est que l'Etat Camerounais s'occupe de nous faire rentrer chez nous". Et il communique une numéro de téléphone à travers lequel ils peuvent être joints : 002188922535837.

MUTATIONS

Kongossa.fr : l'information du Cameroun en temps réel.

Overall Rating (0)

0 out of 5 stars
  • Aucun commentaire trouvé
Ajouter un commentaire