Sidebar

25
Dim, Jui

International

Le ministre camerounais de la Communication et porte-parole du gouvernement, Issa Tchiroma Bakary, a annoncé la capture en territoire nigérian de «l’émir de Boko Haram»

Le ministre camerounais de la Communication et porte-parole du gouvernement, Issa Tchiroma Bakary, a annoncé la capture en territoire nigérian de «l’émir de Boko Haram», le dénommé Boukar Kaou, au cours d'une opération militaire menée les 10 et 11 mai derniers dans la forêt de Madawya.

Dans une déclaration faite à la presse vendredi soir, il a précisé que ladite opération était placée sous les auspices du premier secteur de la Force mixte multinationale (FMM) de l'Union africaine appuyée par les soldats de l'opération «Emergence 4», en parfaite synergie avec l'armée nigériane.

Cet assaut, a affirmé Issa Tchiroma Bakary, a également permis de mettre la main sur 5 terroristes alors que 58 autres étaient définitivement neutralisés, plusieurs armes récupérées dont 3 fusils d'assaut AK47, 2 fusils d'assaut FAL, 18 armes de chasse et de traite, 12 boîtes de chargeurs, 211 munitions de divers calibres, des arcs, des sabres, des lances, des flèches, des haches, des couteaux ainsi que divers objets de propagande.

Cette descente musclée a aussi abouti à la libération de 46 otages qui ont été ramenés au Cameroun, parmi lesquels 18 femmes dont 15 Nigérianes et 28 enfants.

L'assaut porté sur les positions de Boko Haram dans la forêt de Madawaya, a déclaré l'officiel camerounais, aura permis de confirmer que la zone abritait de nouveaux camps d'entraînement où s'étaient repliés les jihadistes ayant échappé aux offensives précédentes.

La neutralisation et la destruction desdits camps a, enfin, révélé que la forêt de Madawya, adossée à la frontière camerounaise, constituait une véritable base de lancement des opérations kamikazes et autres attaques dirigées contre le Cameroun, a ajouté le porte-parole du gouvernement.

L'on note en effet que, depuis près de 3 mois, les attaques massives de Boko Haram en territoire camerounais se sont réduites à une guérilla au rabais, les assauts massifs se raréfiant et la plupart des bombes humaines dirigées contre le pays étant régulièrement neutralisées ou capturées par l'armée ou les comités de vigilance de la région de l'Extrême-Nord.

Source: APA

Kongossa.fr, l'actualité du Cameroun en temps réel.

 

Overall Rating (0)

0 out of 5 stars
  • Aucun commentaire trouvé
Ajouter un commentaire
Inscrivez-vous à notre service gratuit de newsletter pour recevoir des notifications lorsque de nouvelles informations sont disponibles.