Sidebar

15
Mar, Oct

International
Typography
  • Smaller Small Medium Big Bigger
  • Default Helvetica Segoe Georgia Times
La société publique Cameroon Telecommunications (CAMTEL) postulera pour décrocher la 3è licence à attribuer dans le domaine de la téléphonie mobile, selon son directeur général David Nkoto Emane.

Interrogé par APA, il a indiqué que son entreprise était actuellement à la recherche d’un partenaire stratégique pour finaliser son offre.

M. Nkoto Emane réagissait ainsi à une récente déclaration du ministre des Postes et Télécommunications, Jean Pierre Biyiti bi Essam, qui a révélé qu’« il y aura au moins un 3 ème opérateur de mobile au Cameroun avant fin 2010 ».

Pour le patron de CAMTEL, c’est l’occasion d’ouvrir la privatisation « prioritairement aux nationaux, au lieu d’attendre que les capitaux viennent toujours de l’extérieur ».

Créée en 1998, cette société au capital de 50 milliards FCFA détenu à 100% par l’État camerounais détient le monopole de la téléphonie fixe et de la fibre optique.

Depuis novembre 2005, elle développe aussi avec un partenaire chinois un « téléphone fixe-mobile » encore appelé CtPhone qui lui permet de contrôler entre 5 et 7 % de parts de marché, loin derrière Mobile Telecommunications Networks (MTN) et Orange.

Deux tentatives de privatisation de CAMTEL, en 2002 et 2007, furent déclarées infructueuses.

La dernière option choisie par le gouvernement, consiste en un partenariat public-privé devant permettre d’accompagner financièrement et techniquement le développement de cette entreprise.

Overall Rating (0)

0 out of 5 stars
  • Aucun commentaire trouvé
Ajouter un commentaire