Sidebar

23
Sam, Mar

International
Typography
  • Smaller Small Medium Big Bigger
  • Default Helvetica Segoe Georgia Times

Dans une récente correspondance adressée à Charles Konan Banny, Blé Goudé , l’ex chef de milice (les « patriotes ») vient d’inviter la Communauté internationale à s’ingérer dans les affaires intérieures de la Côte d’Ivoire.  Fini donc le temps de la puissance et de la violence arrogantes qui  massacraient quotidiennement sous le slogan et le cirque du « nationalisme ». Fini également le temps où devant les pays étrangers, il brandissait la souveraineté de la Côte d’Ivoire comme étendard pour massacrer en toute souveraineté les contestataires du Coup d’Etat électoral de son champion, Gbagbo.

D’où vient-il donc que nos fameux « nationalistes » qui étaient hier hostiles à l’ingérence même humanitaire, au point de donner  un ultimatum à l’ONU de quitter la Côte d’Ivoire (allant même attaquer ses forces), soient les mêmes qui réclament aujourd’hui l’ingérence dans nos affaires africaines ? Et pourquoi donc avoir traité de traitres et les avoir traités comme tels nos frères qui refusèrent la mort et avaient appelé à la protection internationale? Personne ne peut tuer la Vérité. 

Le vrai nationaliste africain serait-il celui qui livre la mort sous de fallacieux prétextes de souveraineté ou alors sa victime condamnée à la répression et à la mort dans le silence sans possibilité de recours extérieur ? Au risque d’être classé comme un vendu de la cause africaine ?

Dans sa lettre, Blé Goudé évoque ensuite les droits de l’homme ! Mon Dieu ! Gbagbo,Blé Goudé et les droits de l’homme ??? Et tel Saddham  Hussein en son temps, voici  Blé Goudé  qui vient, à son tour,  d’avoir un coup de foudre pour les droits de l’homme. Faut-il en  rire ou en pleurer quand  on connait la répression dans le sang servie aux Ivoiriens pendant plus de 4 mois de crise post électorale par ceux qui abusaient de la crédulité patriotique des jeunes ivoiriens ? Avons-nous perdu la mémoire? Mais de qui se moquent tous ces farceurs du « nationalisme » sinon de cette même jeunesse trop longtemps flouée ?

Par ailleurs, l’illusionniste et ex ministre de la rue, revendique la réconciliation. Mais diable ! Qui a dit à Blé Goudé  que réconciliation signifie impunité et que les victimes n’ont plus droit à la justice ? Reviendront-elles un jour à la vie ?  Ce serait trop facile pour les tortionnaires. La réconciliation se nourrit de la Vérité et de la Justice dans le but de solder le passé et de ne pas reproduire les mêmes erreurs. Et si Blé Goudé tient tant à la réconciliation, qu’il sorte d’abord de son trou et se dépêche devant la justice pour faire avancer,  à son niveau, le processus de réconciliation.

Enfin, le pseudo nationaliste s’inquiète  de la menace d’appropriation de ses biens et de ceux de ses copains. De quoi finalement donner raison aux révélations de Wikileaks (sur sa  fortune), ou encore de confirmer les déclarations de  Mamadou Koulibaly (ex président de l’Assemblée Nationale) qui s’inquiétait et dénonçait l’embourgeoisement insolent de ses camarades du FPI (bien sûr au détriment du trésor public).

On comprend ainsi mieux l’accrochage démentiel de Gbagbo au pouvoir et le nationalisme alimentaire qui a envoyé des milliers de nos frères à la mort. 
Si on tue les gens, c’est parce qu’on les aime, c’est par nationalisme et par patriotisme.

Mais au-delà de la Côte d’Ivoire, comprendra-t-on un jour ce qui, dans l’imposture d’un pouvoiriste , aura réussi en Afrique, à fanatiser les esprits à ce point? C’est ici que la palme d’or revient incontestablement à certains de mes compatriotes camerounais qui se sont singulièrement distingués dans ce que je qualifierais de « foire de la bêtise ». 
On aura vu des Camerounais (alors nourris à la désinformation de la RTI et consorts ou passés à la caisse FPI) pousser l’outrecuidance au point d’ « informer » ou d’« expliquer » en retour aux Ivoiriens, au peuple ivoirien souverain ce qui s’est passé en Côte d’Ivoire lors de la présidentielle. Yao NDré et les copains du Conseil constitutionnel ou du FPI ont beau décortiquer le coup d’Etat électoral, c’est-à-dire celui de Gbagbo, rien n’y fait : ces camerounais-là en particulier s’inscrivent carrément en faux et tiennent mordicus à leur version !!! Après la phase de l’émotion, nous espérions un changement d’attitude. Que non ! Ils persistent et signent et même plus qu’avant…

Dans un article de janvier 2011 (http://www.camer.be/index1.php?art=12832&;rub=30:27), je mettais déjà en garde contre le fait pour des opposants de soutenir un coup d’Etat électoral(le Conseil constitutionnel Ivoirien à la solde de Gbagbo étant le frère jumeau de la Cour Suprême camerounaise à la solde de Biya) en soulignant que le pouvoir de Yaoundé, s’en servirait pour faire jouer tous les rôles à la Cour suprême. Les camerounais Fru Ndi, Mack It, Ekanè,Mboua Massock,Momo,Djeukam,etc,etc devraient  maintenant lancer la marche en faveur de la Cour suprême.
D’autres camerounais encore avaient annoncé avec moult tapage leur départ pour la Côte d’Ivoire.

Mais au final,  combien parmi ces gueulards de l’anticolonialisme émotionnel et imbécile se sont-ils fait enregistrer pour aller mourir pour le putschiste Gbagbo ? Non,  comme leur gourou,  ils tiennent tous à la vie : on sert  la mort à certains ou alors on envoie des  affamés et des abrutis à la mort et on se cache avec les siens, tout en prétendant pompeusement vouloir mourir pour le pays, c’est-à-dire en réalité pour le pouvoir.

Etranges individus que ces Farceurs de Camerounais qui ne peuvent mourir pour le Cameroun mais qui prétendaient vouloir mourir pour la Côte d’Ivoire… Comment expliquer cette accumulation ou une telle concentration de bêtises ? On comprend l’adage selon lequel chaque peuple n’a que le dirigeant qu’il mérite, c’est-à-dire le produit de sa propre société. Comment comprendre que l’opposition camerounaise sans doute la plus bête du monde, en vienne à organiser de ridicules marches en faveur de Gbagbo, mauvais perdant, qui massacre sa population ?    
L’ignorance en Afrique est probablement plus meurtrière que le Sida. Il faut coûte que coûte résister à cette ignorance et au nationalisme de l’imposture qui emportent des vies. Nous qui rejetons le nationalisme opportuniste, serons probablement peu écoutés. Car la  bêtise déteste la clairvoyance. 
Et pourtant elle a tant besoin de  Lumière…    
 
Lettre de Blé Goudé :http://news.abidjan.net/documents/docs/LETTRE_BLE%20GOUDE_A_CK%20BANNY.pdf

© CORRESPONDANCE : ITONDE DIBOUA (ZANGALEWA, BELGIQUE)

Overall Rating (0)

0 out of 5 stars
  • Aucun commentaire trouvé
Ajouter un commentaire