Sidebar

21
Mer, Nov

Economie
Typography
  • Smaller Small Medium Big Bigger
  • Default Helvetica Segoe Georgia Times

 

POLEMIQUE - Une jeune femme se confie à un journal italien. Un nouveau scandale pour le président du conseil italien...

Patrizia d’Addario, interviewée ce jeudi par le «Corriere della Sera», journal conservateur italien, confie avoir été payée pour passer la nuit chez Berlusconi, espérant en échange obtenir un poste de députée européenne.
 
La jeune femme, qui affirme avoir des enregistrements, se serait rendue plusieurs fois chez le président du conseil italien. Dans l’interview, elle décrit des soirées dignes de films d’espionnage: «Je suis arrivée à Rome, et j'ai pris un taxi pour un hôtel de Via Margutta, comme convenu. Un chauffeur est venu me chercher et m'a amené à l'Hôtel de Russie mentionné par un certain «Giampaolo». Nous sommes entrés au Palace Grazioli dans une voiture aux vitres teintées, avec lui et deux autres filles. Ils m'avaient dit que mon nom pour ma soirée serait Alessia.»
 
Giampaolo lui aurait ensuite demandé son CV, avec comme optique de l’inscrire sur les listes des européennes. Mais changement de programme. Sa candidature n'était ensuite plus à l'ordre du jour. «Si je me mets à table, c’est qu’on n’a pas respecté les promesses faites, je devais être députée européenne, et je me retrouve sur une obscure liste civique de soutien au PDL», s’insurge-t-elle dans l’interview.

Un scandale de plus pour Silvio Berlusconi, après les photos saisies chez lui, et l'affaire Noemi, du nom d'une jolie blonde qui l'appelle «papounet», et qui serait à l'origine de la demande de divorce de son épouse il y a trois semaines.
 
Source 20 minutes O.R.

Overall Rating (0)

0 out of 5 stars
  • Aucun commentaire trouvé
Ajouter un commentaire