Sidebar

26
Mar, Mar

Economie
Typography
  • Smaller Small Medium Big Bigger
  • Default Helvetica Segoe Georgia Times

La Société nationale de transport d'électricité (Sonatrel) nouvellement créée est une entité qui vient récupérer les énergies électriques perdues lors du transport.

Plus de 40% d'énergie électrique produite dans les barrages hydroélectriques et les centrales à gaz s'échappent lors du transport avant la distribution. Conscient de cet enjeux, le Chef de l'Etat a eu l'ingénieuse idée de créer une société chargée uniquement du transport de l'énergie électrique au Cameroun.

La Sonatrel est née. Cette société va dans les prochaines semaines toiletter les branchements électriques et les câbles des pylônes électriques défaillantes. Objectif, plus de 40% d'énergies électriques seront récupérées. Toutes choses susceptibles de mettre fin aux délestages encore présentes dans les villes camerounaises.

Le tout premier Conseil d’administration de la  Sonatrel, a eu lieu hier, le 9 février 2016. Monsieur Mbemi Nyankga, jusque la  préfet du département de la Mefou et Afamba, a été nommé au poste de directeur général. D'une manière concrète, cette société a pour mission l’exploitation, la maintenance et le développement du réseau public de transport d’énergie électrique et de ses interconnexions avec d’autres réseaux ; la gestion des flux d’énergie électrique transitant par le réseau public de transport; la planification, la réalisation des études et la maîtrise d’ouvrage des infrastructures et ouvrages de transport d’électricité, ainsi que la recherche et la gestion de financements y relatifs.

La Banque mondiale, compte appuyer la mise en place de la Sonatrel, à hauteur d’un montant d’environ 660 milliards de francs Cfa.

© CRTV : Boris SUGEWE

Overall Rating (0)

0 out of 5 stars
  • Aucun commentaire trouvé
Ajouter un commentaire