Sidebar

23
Dim, Avr

Economie

L’ancien directeur général de la Cameroon Airlines Corporation (Camair-Co), Jean Paul Nana Sandjo, a été refoulé mercredi au petit matin de l’aéroport international de Douala, au moment où il s’apprêtait à quitter le pays par un vol de la Royal Air Maroc, a appris APA de source policière.

A la tête de la compagnie aérienne nationale entre le 20 juin 2014 et le 22 août dernier, il avait pris son billet d’avion au nom de son épouse, avant de se substituer à elle au moment de l’embarquement.

C’est au dernier poste de contrôle de la police, apprend-on, qu’un homme en tenue, intrigué par le passeport américain que lui présente ce passager qu’il connaît pourtant bien, s’en réfère à sa hiérarchie. Ainsi, il a été empêché d’embarquement.

C’est en milieu de matinée que Jean Paul Nana Sandjo sera finalement autorisé à rentrer chez lui, après confiscation de son passeport et ordre de rester à la disposition de la police judiciaire.

Selon la même source, il faisait depuis le 24 août l’objet d’un mandat d’interdiction de sortie du territoire, motivé par des enquêtes pour malversations financières.

L’on note qu’avant son limogeage, M. Nana Sandjo, par ailleurs homme d’affaires, était accusé de délits d’initiés à travers AJW-Aviation LTD, GNS Aviation, GNS-International, des sociétés basées aux Etats-Unis et en Grande Bretagne.

Prestataires à la Camair-Co, elles s’activent dans la consultance, la négociation de contrats, la location d’avions, le business-plan, la flotte, l’analyse route, la maintenance, l’exploitation et autres pièces détachées d’avions.

© Source : APA

Kongossa.fr, l'actualité du Cameroun en temps réel.

 

Overall Rating (0)

0 out of 5 stars
  • Aucun commentaire trouvé
Ajouter un commentaire
Inscrivez-vous à notre service gratuit de newsletter pour recevoir des notifications lorsque de nouvelles informations sont disponibles.