Sidebar

20
Mar, Aoû

Economie
Typography
  • Smaller Small Medium Big Bigger
  • Default Helvetica Segoe Georgia Times
Depuis le 06 Mai 2011, le Consommateur Camerounais bénéficie enfin d'un statut légal. En effet, vendredi dernier, le Président de la République a promulgué la Loi-cadre portant protection du consommateur au Cameroun. Cette loi N°2011/012 du 06 Mai 2011, qui avait été soumise et votée à l'Assemblée Nationale le 05 Avril, a été intégralement publiée dans le quotidien national Cameroon Tribune dans sa livraison ce lundi 09 Mai 2011.

En attendant de faire une analyse critique de ce nouveau texte législatif, notamment au regard de la proposition de loi que nous avons élaborée et transmise aux autorités en janvier dernier, le RACE se félicité de son adoption et de sa promulgation. C’est une victoire historique pour le Mouvement Consumériste national et une indéniable avancée juridique pour les usagers. 

Cette reconnaissance formelle du statut du consommateur au Cameroun est la résultante de plus de 02 décennies de dénonciations, de revendications et surtout d’actions de plaidoyers engagées par les organisations de défense des droits de consommateurs.

A titre de rappel, alors qu’il existe une pléiade de textes règlementaires protégeant les investissements publics et privés, fixant les règles du jeu de la compétition économique, le Cameroun comptait encore parmi les nations africaines qui n’offraient aucun statut légal au consommateur.

Notre pays rechignait à se doter d’un cadre juridique spécifique et moderne garantissant le respect des droits et protégeant les intérêts des consommateurs. En effet, bien que représentant le groupe économique le plus important en terme numérique, l’usager est resté trop longtemps le maillon faible de la chaîne de consommation au Cameroun.

La faiblesse structurelle des organisations de défense des droits de consommateurs avait considérablement réduit son cadre d’expression et limiter ses recours face aux abus récurrents des opérateurs économiques véreux.

Dans son esprit et sa lettre, cette loi ambitionne d’instaurer un minimum d’équité dans les relations entre les opérateurs économiques et les usagers ; notamment en relevant les niveaux de qualité, de fiabilité, de sécurité et d’efficacité des biens et services proposés aux consommateurs.

Nous savons évidemment qu’au Cameroun comme ailleurs dans le monde, la problématique du droit du consommateur se situe largement au-delà de l’adoption d’une loi. En d’autres termes, l’existence d’un cadre législatif le plus parfait ne peut remplacer la compétence et la probité des hommes chargés de l’appliquer.

Si nous sommes convaincus que cette loi obtenue de haute lutte consacre l’ancrage de notre pays dans la modernité et fait désormais du consommateur, un agent économique à part entière, nous pensons néanmoins que son application effective ne doit pas être l’apanage des seuls hommes de droit.

Par conséquent, nous invitons chaque citoyen à se l’approprier dès maintenant, afin d’exercer pleinement et légitiment son droit inaliénable de consommateur… et la lutte continue./.

Fait à Douala, le 09 Mai 2011

Pour le Bureau Exécutif du RACE

Paul Gérémie BIKIDIK

Président du RACE

Kongossa.fr : l'actualité du Cameroun en temps réel

Overall Rating (0)

0 out of 5 stars
  • Aucun commentaire trouvé
Ajouter un commentaire