Sidebar

21
Jeu, Nov

Economie
Typography
  • Smaller Small Medium Big Bigger
  • Default Helvetica Segoe Georgia Times
Yaoundé. 32 magasins ont été fermés hier matin par les agents des impôts.

C'est une ambiance inhabituelle qui régnait au marché dit des salades de Yaoundé le mardi 19 avril . Dès 7 h, des attroupements se sont crées devant l'immeuble Manhattan.

Des commerçants camerounais agglutinés autour des restaurants ambulants pour prendre leur petit-déjeuner avant de vaquer à leurs occupations. Non loin d'eux, des dizaines de Chinois regroupés un peu à l'écart devisent entre eux. Issa Chouffané notre chauffeur, s'est tout de suite alarmé de cette situation «  ce n'est pas normal les chinois ne traînent jamais ainsi à ne rien faire c'est sûr qu'il y- a un problème », nous fait-il remarquer.

Approché, Chen, un commerçant chinois désigne des scellés et de la cire rouge en s'indignant « ils on fermé nos boutiques la nuit. Hier, à 17h30 l'heure de fermeture, il n'y avait pas encore de scellé sur nos cadenas. Pourquoi c'est seulement les chinois qu'on ferme ? Les impôts exigent qu'on paye 1 500 000 Fcfa par mois, c'est trop, nous n'en pouvons plus, nous allons fermer boutique. Nous subissons un harcèlement permanent des autorités camerounaises ; quand ce ne sont pas les Impôts c'est la Police ils exigent chaque fois un peu plus. Jusqu'ici, ils fermaient une ou deux boutiques à la fois, on se mettaient entre nous et on payaient ce qu'ils demandaient, parfois un million ou un peu plus, mais, aujourd'hui, ce sont toutes nos boutiques qui sont fermées » a t-il dit avant de nous jeter à la figure le procès-verbal de fermeture d'établissement délivré par le centrer régional des Impôts de Yaoundé 1er.

Plus tard vers 9 h les commerçants chinois se sont rendus à leur ambassade au quartier Bastos. En leur absence on spécule sur la fermeture, certains croient en savoir la raison. «  Vous savez que les chinois ont des problèmes de langue, ils ne s'expriment ni en français ni en anglais, de plus ils ne connaissent pas la législation camerounaise, et ne savent surtout pas quelles taxes il faut payer et quand est-ce qu'il faut le faire. De surcroît, ils vivent recroquevilles sur eux mêmes, et traitent tous ceux qui ne peuvent rien leur apporter avec dédain. Pour ces raisons ils recrutent des comptables camerounais pour s'occuper de leurs affaires. Mais ceux-ci les abusent souvent » nous a expliqué un commerçant.

Au marché des salades hier , l'activité tournait au ralenti. Des dizaines de revendeurs, clients habituels des chinois chez qui ils s'approvisionnent , désœuvrés, discutaient de cette fermeture.«  Nous sommes des centaines à nous approvisionner chez les chinois. Depuis qu'on a cassé le marché, nous ne revendons plus que les produits chinois. Si cette fermeture dure trois jours nous sommes finis, c'est le chômage », nous a dit Blaise Tagni vendeur d'ustensiles de cuisine.

Les commerçants camerounais pourraient pense t-on ,profiter de cette fermeture pour gagner une clientèle, mais il n'en est rien. Pourtant nous a expliqué l'un d'eux, les chinois n' accordent aucune faveur particulière. « La façon de faire le commerce des chinois est très spéciale, je ne me l'explique toujours pas après cinq ans, que je suis ici. Pourtant, nous achetons chez les mêmes fournisseurs, pratiquons les mêmes prix, nous vendons les mêmes produits, nous sommes chez nous, mais certaines personnes n'achètent que chez eux, ça doit être parce qu'ils ont de plus gros capitaux », nous raconte un Camerounais qui tient un magasin de gros aussi achalandé que ceux des chinois fermés ce jour mais où on ne se bouscule. Abdoulaye a longtemps fait des affaires avec les chinois et s'est de guerre lasse reconverti dans la vente de la friperie, s'indigne aussi du comportement des chinois dans les affaires « ils vous vendent en gros la marchandise, sachant que vous allez la revendre au détail et faire un peu de profit , mais à peine vous avez le dos tourné qu'ils n'hésitent pas à revendre la même marchandise en détail à un prix moindre que celui que vous pouvez proposer, c'est vraiment très déloyal », a t-il dit.

Le jour : Aziz Salatou

Kongossa.fr : l'actualité du Cameroun en temps réel.

Overall Rating (0)

0 out of 5 stars
  • Aucun commentaire trouvé
Ajouter un commentaire