Sidebar

26
Mar, Mar

Economie
Typography
  • Smaller Small Medium Big Bigger
  • Default Helvetica Segoe Georgia Times

Ali Ben Bongo Ondimba, fils du défunt président gabonais Omar Bongo Ondimba, a été "choisi" mercredi par le bureau politique du Parti démocratique gabonais (PDG, au pouvoir) comme candidat à l'élection présidentielle anticipée, a affirmé à l'AFP un responsable du PDG.

"C'est un choix arrêté aujourd'hui (mercredi) par le bureau politique, il reste à ce choix d'être confirmé par le congrès", instance suprême qui doit investir le candidat le 18 juillet, a expliqué Faustin Boukoubi, secrétaire général du PDG.

Il n'a pas fourni plus de détails.

Ali Bongo, 50 ans, actuel ministre de la Défense, était en lice avec neuf autres "candidats à la candidature" au sein du PDG. Parmi eux figuraient l'actuel Premier ministre Jean Eyéghé Ndong, ainsi que l'actuel ministre des Mines et du Pétrole Casimir Oyé Mba. Ils étaient tous trois considérés comme les mieux placés.

La date précise de la présidentielle - scrutin à un seul tour au Gabon - n'a pas été fixée, mais la Cour constitutionnelle a décidé qu'elle devra se tenir "au plus tard le 6 septembre".

Mercredi soir, la Commission électorale gabonaise a proposé d'organiser le 30 août la présidentielle devant désigner le successeur d'Omar Bongo, décédé début juin.

(afp)

Overall Rating (0)

0 out of 5 stars
  • Aucun commentaire trouvé
Ajouter un commentaire