Sidebar

22
Mer, Nov

 

 

Quelle sera finalement la place et l’importance du 23 juin 2002, dans ce que l’on considère comme la descente aux enfers de l’ancien Secrétaire général de la présidence de la république, englué depuis le mois d’avril dernier, dans «l’opération épervier» pour le dossier de

 

 

Les sources exclusives du journal l'Anecdote le confient... Des sources dignes de fois, outrés par la tentative d'intermédiation d'Ibrahim Mbombo Njoya, des dignitaires du Grand Nord ont demandé à rencontrer le Chef de l'Etat, arguant qu'ils sont porteurs d'une doléance

 

 

Une des membres de la collégialité des juges du procès de l'ex secrétaire général de la Présidence (Sgpr) et de l'homme d'affaires franco-camerounais a été retiré de l'affaire par le ministre de la Justice. Le délibéré prévu hier sera repris en attendant la nouvelle composition du tribunal le 30 juillet 2012.

 

Mis en cause dans les lettres de l’ex-ministre de l’administration territoriale, le ministre de la communication a chargé son ancien collègue du gouvernement hier 07 juin 2012 au cours d’un point de presse, l’accusant «de vouloir déstabiliser le pays»

 

L’Intégralité du texte destiné aux juges et dont copie a été remise à la presse par les avocats de Marafa au sortir de l’audience d’hier. L’ex-Minatd y donne les raisons du refus de recevoir le juge d’instruction ainsi que celles de son absence au tribunal le 2 juillet 2012 et promet de livrer toutes les dédalles de l’achat du Bbj. 

 

 

Lâché par son propre père, honni par ses amis d’hier, le fils du milliardaire vient de se tirer une balle dans la tête. Avec l’aide active de ses avocats.

 

Pourquoi le célèbre prisonnier du Sed a «suspendu» son activité épistolaire. 

Cela fait exactement 37 jours ce mardi que l’ancien ministre de l’Administration territoriale et de la Décentralisation (Minatd), Marafa Hamidou

 

En plus d’éclairer sur les identités des créanciers de la Cbc, Yves Michel Fotso a tenu à donner, dans la mise au point sus citée, son point de vue sur deux affaires le concernant et actuellement portées devant les tribunaux. Il s’agit de ses démêlés avec Célestin Tawamba, président du

 

Au regard de la périodicité des sorties épistolaires de l’ex-ministre de l’Administration territoriale et de la Décentralisation, on est à se demander qu’est-ce qui justifie la non publication jusqu’ici de la cinquième lettre ouverte tant attendue. Surtout que certains confrères avaient vite fait

Plus d'articles...

Inscrivez-vous à notre service gratuit de newsletter pour recevoir des notifications lorsque de nouvelles informations sont disponibles.